La start-up française PASQAL lève 100 millions d'euros

La start-up française PASQAL lève 100 millions d'euros
La start-up française PASQAL lève 100 millions d'euros
Crédit photo © Reuters

(Reuters) - La start-up française PASQAL, spécialisée dans les ordinateurs quantiques, a annoncé mardi avoir levé 100 millions d'euros et ambitionne d'offrir des avantages commerciaux majeurs par rapport aux ordinateurs conventionnels d'ici l'année prochaine.

Selon le directeur général et cofondateur de PASQAL, Georges-Olivier Reymond, il s'agit de la plus importante levée de fonds pour une start-up du quantique en Europe, alors que l'effondrement du cours de l'action de trois fabricants d'ordinateurs quantiques cotés à New York, IonQ, Rigetti Computing et D-wave Quantum, a rendu difficile le financement du secteur.

"Comme les autres entreprises auront probablement du mal à trouver des liquidités, c'est peut-être une bonne occasion pour nous de profiter des talents disponibles", a déclaré Georges-Olivier Reymond à Reuters, ajoutant que la start-up prévoyait de doubler ses effectifs pour atteindre environ 200 salariés en 2023.

La start-up a récemment vendu deux ordinateurs quantiques à la France et à l'Allemagne pour des centres de calcul haute performance. Alain Aspect, l'un des ses fondateurs, a remporté le prix Nobel de physique en 2022 pour ses travaux sur le quantique.

La communauté scientifique s'attend à ce que les ordinateurs quantiques puissent un jour effectuer certains calculs des millions de fois plus rapidement que les superordinateurs les plus rapides actuellement.

Georges-Olivier Reymond a déclaré que l'ordinateur quantique de PASQAL était capable pour l'instant de résoudre des problèmes complexes d'optimisation financière aussi précisément que les ordinateurs classiques et il espère qu'il montrera bientôt un avantage par rapport á eux.

"Lorsque nous lancerons la prochaine génération de dispositifs comportant des centaines de qubits, voire 1.000 avec un peu de chance, présentant un véritable avantage quantique avec cette technologie, ce sera le point d'inflexion des revenus", a-t-il déclaré.

Le nombre de qubits, ou bits quantiques, est une indication de la puissance de l'ordinateur quantique.

L'ordinateur le plus récent de PASQAL en compte 350.

Le tour de table a été mené par le fonds singapourien Temasek, l'European Innovation Council, le groupe de capital-risque de Saudi Aramco, Wa'ed Ventures, et Bpifrance.

(Reportage Jane Lanhee Lee, version française Diana Mandiá, édité par Kate Entringer)

click here for restriction
©2023 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !