La star du tennis chinois Peng Shuai réapparaît en public à Pékin, se dit être en sécurité

La star du tennis chinois Peng Shuai réapparaît en public à Pékin, se dit être en sécurité
La star du tennis chinois Peng Shuai réapparaît en public à Pékin, se dit être en sécurité
Crédit photo © Reuters

PEKIN (Reuters) - La star du tennis chinois, Peng Shuai, a déclaré dimanche être en sécurité et en bonne santé lors d'un appel vidéo avec le président du Comité international olympique (CIO), a annoncé l'organisation.

La joueuse de 35 ans est réapparue en public plus tôt dans le journée lors d'un tournoi de tennis à Pékin, le Fila Kids Junior Tennis Challenger, selon des photos de l'événement publiées par les organisateurs sur le compte officiel du China Open.

Le sort de l'ex-numéro un mondiale en double a suscité une mobilisation internationale alors que la jeune femme avait soudainement disparu après avoir révélé le 2 novembre sur les médias sociaux chinois que l'ancien vice-Premier ministre Zhang Gaoli, 75 ans, l'avait contrainte à des relations sexuelles avant d'entamer une relation discontinue durant plusieurs années.

Ses accusations sur internet avaient été ensuite censurées.

Dans un communiqué, le CIO a fait savoir que Peng Shuai avait remercié l'organisation de se préoccuper de son bien-être lors d'un appel téléphonique de 30 minutes avec son président, Thomas Bach.

"Elle a expliqué qu'elle était en sécurité et en bonne santé, qu'elle vivait à son domicile à Pékin, mais qu'elle souhaitait que sa vie privée soit respectée pour le moment", a indiqué l'instance olympique.

"C'est pourquoi elle préfère passer son temps avec ses amis et sa famille en ce moment. Néanmoins, elle continuera à s'impliquer dans le tennis, le sport qu'elle aime tant", a ajouté le CIO.

Sur des photos diffusées dimanche et prises lors d'un tournoi de tennis junior à Pékin, on voit Peng Shuai au milieu d'invités, vêtue d'une veste de sport bleu marine et d'un pantalon blanc.

La WTA, l'association chargée des compétitions du tennis féminin mondial, avait menacé vendredi de suspendre ses tournois en Chine en signe de protestation contre le sort réservé à la championne.

L'affaire a pris un tour politique, avec l'intervention des Nations unies, mais aussi des Etats-Unis ou de la Grande-Bretagne qui pressaient Pékin de fournir des informations sur Peng Shuai.

Un porte-parole de la WTA a déclaré par courriel à Reuters que les photos et vidéo diffusées dimanche ne rassuraient en rien l'organisation et que ces éléments étaient "insuffisants".

Une photo de Peng Shuai au tournoi de Pékin a également été postée dimanche sur Twitter par Ding Li, un haut dirigeant de Global D-Sports, une compagnie spécialisée dans l'organisation d'événements sportifs.

Ding Li, qui a dit à Reuters être un ami de longue date de la joueuse de tennis, a affirmé que le téléphone de cette dernière fonctionnait et que la WTA n'avait qu'à l'appeler.

Le patron de la WTA, Steve Simon, avait déclaré la semaine dernière au magazine Time que l'organisation avait tenté de contacter Peng Shuai par plusieurs canaux.

Ding Li a précisé à Reuters que la joueuse n'acceptait pas d'interviews des médias étrangers.

Ding avait publié samedi sur Twitter des photos de Peng Shuai dans un restaurant populaire du centre de Pékin, lors d'un dîner auquel il participait. Hu Xijin, rédacteur en chef du Global Times, un média d'Etat, avait pour sa part publié une vidéo de la soirée.

(Reportage Brenda Goh, Sophie Yu, Yew Lun Tian, Gabriel Crossley, Ryan Woo, Sudipto Ganguly et Karolos Grohmann; rédigé par Lisa Shumaker; version française Sophie Louet et Laetitia Volga)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !