La situation à Mayotte justifie la suppression du droit du sol, dit Guévenoux

La situation à Mayotte justifie la suppression du droit du sol, dit Guévenoux

12 février (Reuters) - La situation à Mayotte, en proie à une forte contestation sociale contre l'insécurité et l'immigration irrégulière, justifie la suppression du droit du sol dans ce département français de l'océan Indien, a déclaré lundi sur franceinfo la ministre des Outre-mer, Marie Guévenoux.

Le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, a annoncé dimanche une révision constitutionnelle pour supprimer le droit du sol à Mayotte, qui permet actuellement à un enfant né sur le territoire français de deux parents étrangers d'acquérir automatiquement la nationalité française à ses 18 ans.

"Il ne faut pas être dans des logiques 'principielles'. On a un territoire français qui vit une situation exceptionnelle et qui a besoin de mesures exceptionnelles pour l'aider à sortir de la situation dans laquelle il est", a dit Marie Guévenoux.

"Les conditions de Mayotte le justifient", a-t-elle insisté.

De nombreux migrants, notamment en provenance des Comores, tentent de rejoindre illégalement le territoire mahorais à bord de petites embarcations. (Rédigé par Diana Mandiá; édité par Zhifan Liu)

Reuters

©2024 Thomson Reuters, all rights reserved. Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers. Any copying, republication or redistribution of Reuters content, including by framing or similar means, is expressly prohibited without the prior written consent of Thomson Reuters. Thomson Reuters shall not be liable for any errors or delays in content, or for any actions taken in reliance thereon. "Reuters" and the Reuters Logo are trademarks of Thomson Reuters and its affiliated companies.

Plus d'actualités Reuters

Chargement en cours...

Toute l'actualité