La Russie prête à discuter avec les Etats-Unis d'un échange de prisonniers, dit Lavrov

La Russie prête à discuter avec les Etats-Unis d'un échange de prisonniers, dit Lavrov
La Russie prête à discuter avec les Etats-Unis d'un échange de prisonniers, dit Lavrov
Crédit photo © Reuters

(Reuters) - Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a ouvert la porte vendredi à un échange de prisonniers avec les Etats-Unis, au lendemain de la condamnation de la basketteuse américaine Brittney Griner à neuf ans de prison par la justice russe pour possession et trafic de cannabis.

"Nous sommes prêts à discuter de ce sujet, mais dans le cadre du canal de discussion sur lequel les présidents (russe Vladimir) Poutine et (américain Joe) Biden se sont accordés", a déclaré Sergueï Lavrov.

"Si les Américains décident une nouvelle fois de recourir à la diplomatie publique (...) c'est leur affaire, et je dirais même que c'est leur problème", a-t-il ajouté.

Le Kremlin avait déjà mis en garde les Etats-Unis contre la "diplomatie du mégaphone" dans le cas de la star américaine du basket, estimant que les échanges diplomatiques par médias interposés ne pourraient que faire avorter les efforts pour tenter de convenir d'un éventuel échange de prisonniers.

Avant même l'annonce jeudi de la condamnation de Brittney Griner - que le président des Etats-Unis Joe Biden a jugée "inacceptable" - le secrétaire d'État américain Antony Blinken a fait savoir mercredi que les États-Unis avaient fait une "offre substantielle" à la Russie pour libérer des citoyens américains détenus en Russie, dont la basketteuse de 31 ans et l'ancien Marine Paul Whelan.

Selon une source au fait de la situation, Washington serait disposé à échanger le trafiquant d'armes Viktor Bout, qui purge actuellement une peine de 25 ans de prison aux Etats-Unis.

Brittney Griner, double médaillée d'or olympique et figure de la Women's National Basketball Association (WNBA), a été arrêtée à l'aéroport Moscou-Cheremetievo le 17 février dernier avec des cartouches de cigarette électronique contenant de l'huile de cannabis dans ses bagages.

La basketteuse, qui dispose d'une prescription de cannabis thérapeutique aux Etats-Unis pour soulager des douleurs chroniques, a plaidé coupable des accusations portées contre elle, mais a nié avoir eu l'intention d'enfreindre la loi russe.

(Reportage Reuters, édité par Guy Faulconbridge ; version française Myriam Rivet, édité par Kate Entringer)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !