»
»
»
Consultation

La Russie envoie un convoi d'aide humanitaire vers l'Ukraine

La Russie envoie un convoi d'aide humanitaire vers l'Ukraine

MOSCOU (Reuters) - Un convoi russe formé de 280 camions transportant de l'aide humanitaire est parti mardi de la région de Moscou à destination de l'Ukraine en dépit des mises en garde des Occidentaux qui voient dans cette initiative un prétexte à une intervention armée, rapporte l'agence Itar Tass.

"Tout a été décidé avec l'Ukraine", a affirmé le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov.

Lundi, les Etats-Unis et l'Union européenne ont prévenu la Russie que toute intervention, même humanitaire, dans l'est de l'Ukraine sans le consentement de Kiev serait "inacceptable" et constituerait une violation du droit international.

Le convoi a quitté la région de Moscou et deux jours devraient être nécessaires pour parvenir à destination dans l'est de l'Ukraine situé à environ mille kilomètres.

Les Occidentaux estiment que Vladimir Poutine, qui attise les passions des Russes avec une campagne de propagande nationaliste depuis l'annexion de la Crimée en mars, est désormais en mesure d'envoyer des troupes dans les régions où les séparatistes pro-russes affrontent les forces ukrainiennes.

L'Otan considère qu'il existe une "forte probabilité" de voir la Russie intervenir militairement en Ukraine et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a mis le Kremlin en garde contre "des actions militaires unilatérales" dans l'ancienne république soviétique.

La Russie a expliqué que l'aide serait livrée en collaboration avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

L'organisation humanitaire a indiqué lundi qu'elle avait présenté un document aux autorités russes et ukrainiennes et qu'elle avait besoin de l'accord de toutes les parties ainsi que de garanties concernant la sécurité car l'opération ne prévoyait pas d'escortes armées.

"Les détails pratiques de cette opération doivent être clarifiés avant que l'initiative soit mise en oeuvre", a dit Laurent Corbaz, responsable des opérations du CICR pour l'Europe et l'Asie centrale.

Des milliers de personnes sont privées d'eau, d'électricité et d'assistance médicale en raison des combats dans l'est de l'Ukraine.

Selon les agences onusiennes, quelque 1.100 personnes ont été tuées au cours des quatre mois de conflit, depuis que le gouvernement de Kiev a décidé de réprimer par la force la rébellion des séparatistes pro-russes.

(Dmitry Zhdannikov; Henri-Pierre André et Pierre Sérisier pour le service français)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com