La Russie doit être "dénazifiée", dit Maria Aliokhina ("Pussy Riot")

La Russie doit être "dénazifiée", dit Maria Aliokhina ("Pussy Riot")
La Russie doit être 'dénazifiée', dit Maria Aliokhina ('Pussy Riot')
Crédit photo © Reuters

BERLIN (Reuters) - La Russie, et non l'Ukraine, a besoin d'être "dénazifiée", a déclaré jeudi Maria Aliokhina, membre du groupe punk Pussy Riot qui est parvenue à fuir la Russie déguisée en livreuse de repas.

Le groupe, qui n'a eu de cesse depuis 2012 de dénoncer la politique du Kremlin au prix de condamnations judiciaires, entamait ce jeudi à Berlin une série de concerts contre la guerre en Ukraine.

En marge d'une répétition, Maria Aliokhina a déclaré à Reuters Television que les Russes devaient engager une réflexion sur ce conflit, au même titre que les Allemands après la Seconde guerre mondiale et la capitulation du Troisième Reich.

"Je n'ai aucune idée de ce que donnera cette réflexion, mais sans elle, le pays (la Russie) n'a pas le droit d'exister - comme ce fut le cas de l'Allemagne après la Seconde Guerre mondiale. C'est la Russie qui doit être 'dénazifiée', pas l'Ukraine", juge-t-elle.

Vladimir Poutine présente l'invasion de l'Ukraine, lancée le 24 février, comme une opération de "dénazification" de l'ancien République soviétique.

Maria Aliokhina estime également que le président russe et les généraux russes devraient être jugés par un tribunal.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, n'a pas souhaité commenter les propos de Maria Aliokhina, qui répétait une nouvelle chanson sur la guerre en Ukraine.

"Nous l'avons écrite il y a deux semaines. C'est contre la guerre, contre la guerre que (Vladimir) Poutine a déclenchée contre l'Ukraine", a-t-elle précisé. 

(Reportage par Daria Shamonova; Écrit par Madeline Chambers ; version française Dina Kartit, édité par Sophie Louet)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !