»
»
»
Consultation

La réforme de l'OMC est "urgente" selon les ministres du G20

La réforme de l'OMC est "urgente" selon les ministres du G20
Crédit photo © Reuters

MAR DEL PLATA, Argentine (Reuters) - Les ministres du Commerce des pays du G20 réunis en Argentine ont déclaré qu'il y avait un "besoin urgent" d'améliorer l'Organisation mondiale du commerce, selon le communiqué commun publié vendredi à l'issue de leur rencontre.

Les ministres, réunis dans la station balnéaire de Mar Del Plata, ne précisent pas quel genre de réformes ils préconisent, si ce n'est qu'ils veulent intensifier le dialogue au moment où le président américain Donald Trump menace de retirer les Etats-Unis de l'OMC et où il se prépare à taxer 200 milliards de dollars d'importations chinoises supplémentaires.

"Manifestement, les nouvelles mesures en matière de droits de douane ne sont pas positives", a déclaré le ministre argentin de la Production et du Travail, Dante Sica, lors d'une conférence de presse à la fin de cette journée de réunion. "Mais nous devons voir comment les choses évoluent."

L'OMC, fondée il y a 23 ans, fonctionne sur la base du consensus, ce qui signifie que chacun de ses 164 membres dispose d'un droit de veto effectif et qu'il est presque impossible de parvenir à un accord sur une modification des règles.

A l'extérieur, des manifestants ont brûlé des drapeaux américains et ont scandé des slogans contre l'orthodoxie du libre-change et le soutien de Donald Trump au président argentin Mauricio Macri, dont le tour de vis fiscal a suscité une réaction hostile des classes populaires.

"Nous sommes solidaires des travailleurs d'Amérique latine. Alors que ces politiciens dorment dans des lits luxueux, des populations meurent de faim à cause de politiques commerciales et d'ajustement qui nuisent aux plus vulnérables", a déclaré Maralin Cornil, un manifestant âgé de 30 ans.

L'Argentine, qui occupe la présidence tournante du G20 cette année, est en train de renégocier un accord de financement de 50 milliards de dollars avec le FMI.

Trump a déclaré qu'il assisterait à la réunion finale du sommet G20 qui se tiendra à Buenos Aires le 30 novembre avec les autres chefs d'Etat et de gouvernement.

L'administration Trump a demandé à la Chine de réduire son excédent commercial avec les États-Unis, qui se monte à 375 milliards de dollars, de mettre un terme à sa politique visant à acquérir les technologies et la propriété intellectuelle américaines et de réduire les subventions au secteur de la haute technologie.

Dante Sica a également annoncé que les négociations sur un accord de libre-échange entre l'Union européenne et le bloc commercial du Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay), pourraient aboutir, sans doute d'ici à la fin de l'année.

"Nous en sommes au dernier stade en ce qui concerne les aspects les plus délicats d'un accord UE-Mercosur. Nous sommes en train de conclure avec les détails politiques et techniques", a déclaré le ministre de la Production et du Travail.

(Scott Squires; Danielle Rouquié pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com