Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

La production de vin en France rebondit après une mauvaise année 2019

La production de vin en France rebondit après une mauvaise année 2019
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La production viticole en France devrait s'établir à 45 millions d'hectolitres en 2020, en hausse de 6% par rapport à l'année 2019, touchée par des conditions climatiques défavorables, mais seulement 1% au dessus de la moyenne des récoltes des cinq dernières années, a annoncé mardi le ministère de l'Agriculture.

Les vendanges ont démarré avec une avance remarquable dans la plupart des bassins viticoles, en particulier en Champagne, où les premières vendanges ont débuté vers la mi-août, faisant de ce millésime le plus précoce de son histoire.

"Ceci s'explique par un printemps à la seconde place des printemps les plus chauds depuis 120 ans et par un hiver relativement doux", a dit le ministère dans un communiqué.

La production totale en Champagne est attendue en hausse par rapport à l'année 2019, mais les volumes des vins portant officiellement le nom de champagne sont estimés en repli de 21% à 1,7 million d'hectolitres.

Les producteurs de Champagne ont trouvé un accord pour baisser le volume de raisins récoltés alors qu'ils rencontrent des difficultés à cause d'une chute des ventes liée à la crise du coronavirus.

Un hectolitre équivaut à 100 litres, ou 133 bouteilles de vin standard.

Dans ses premières estimations publiées le mois dernier, le ministère de l'Agriculture avait prévu une production totale pour l'année entre 44,7 et 45,7 millions d'hectolitres en France.

Une aggravation de la sécheresse a conduit le ministère à abaisser ses estimations de production pour la Bourgogne, le Beaujolais, la Vallée du Rhône, le Centre et le Sud-Est, mais la production de ces bassins a été largement compensée par celle attendue dans d'autres régions qui ont profité des pluies du mois dernier.

Dans le Bordelais, la production de vin devrait être proche de celle de 2019, alors qu'en Bourgogne et Beaujolais, elle est prévue en hausse de 12% à 2,1 million d'hectolitres, malgré une chute dans les volumes de Pinots.

En Languedoc-Roussillon, de loin la première région productrice de vin en France, la prévision est de 13,0 millions d'hectolitres, en hausse de 7% par rapport à l'année dernière, alors que la plupart des vignobles ont réussi à maîtriser le mildiou, une maladie fongique qui attaque la vigne.

(Sybille de La Hamaide, version française Flora Gomez, édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !