La police norvégienne interroge l'ex-mercenaire du groupe Wagner, Andrei Medvedev

La police norvégienne interroge l'ex-mercenaire du groupe Wagner, Andrei Medvedev

OSLO, 24 janvier (Reuters) - La police norvégienne a commencé à interroger un ancien commandant du groupe paramilitaire russe Wagner, qui s'est récemment réfugié en Norvège, au sujet de son séjour en Ukraine, a annoncé la police mardi.
Andrei Medvedev, qui s'est enfui en Norvège il y a environ dix jours, a déclaré qu'il craignait pour sa vie après avoir été témoin de meurtres et mauvais traitements infligés à des prisonniers russes amenés sur la ligne de front en Ukraine pour combattre aux côtés de Wagner.

La brigade criminelle de la police norvégienne (Kripos), qui participe à l'enquête internationale sur les crimes de guerre en Ukraine menée par la Cour pénale internationale, a commencé à l'interroger sur ses expériences en Ukraine.

"Kripos peut confirmer qu'Andrei Medvedev a été interrogé", a-t-il écrit dans un communiqué envoyé par mail à Reuters.

"Nous ne voulons pas rentrer dans les détails de ce qu'il a expliqué lors de ces interrogatoires, mais nous précisons qu'il a toujours le statut de témoin."

"Il a déjà dit qu'il faisait partie du groupe Wagner, et il est intéressant pour Kripos d'obtenir plus d'informations sur cette période", a ajouté Kripos, en refusant de donner plus de détails.

L'avocat norvégien d'Andrei Medvedev, Brynjulf Risnes, n'était pas immédiatement disponible pour un commentaire.

Lundi, Andrei Medvedev a été arrêté par la police de l'immigration en raison d'un "désaccord" sur les mesures prises pour assurer sa sécurité. (Reportage Gwladys Fouche à Oslo ; version française Lina Golovnya, édité par Kate Entringer)

click here for restriction
©2023 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !