La police française démantèle un camp de migrants à Grande-Synthe

La police française démantèle un camp de migrants à Grande-Synthe
La police française démantèle un camp de migrants à Grande-Synthe
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Plus de 400 personnes ont été mises à l'abri et 32 passeurs présumés ont été interpellés mardi dans le cadre du démantèlement d'un campement de migrants à Grande-Synthe près de Dunkerque, a annoncé la préfecture du Nord.

L'opération, qui se poursuit, a été annoncée en début de matinée par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

"Sur mon instruction, les forces de l'ordre procèdent à l’évacuation du campement illicite de migrants à Grande-Synthe", a écrit le ministre.

Gérald Darmanin a également indiqué, plus tard dans la matinée, s'être entretenu lundi soir avec la ministre britannique de l'Intérieur Priti Patel au sujet des migrants qui tentent de traverser la Manche.

Paris et Londres ont ainsi convenu de renforcer leur action contre les réseaux de passeurs, a déclaré le ministre français.

"Nous allons poursuivre notre coopération opérationnelle et renforcer notre action commune contre les réseaux de passeurs", dit Gérald Darmanin.

Ces dernières semaines, le ton est monté entre la France et la Grande-Bretagne au sujet de l'immigration clandestine.

Londres a menacé en septembre de renvoyer les bateaux de migrants vers les côtes françaises.

Selon la préfecture du Nord, l'opération de démantèlement du campement de Grande-Synthe "s’inscrit dans le cadre de la décision du tribunal judiciaire de Dunkerque ordonnant l’expulsion des occupants sans droit ni titre de parcelles situées sur le territoire de la commune".

"Les mises à l’abri ont été réalisées, à l’écart du littoral, dans des centres d’hébergement répartis dans le Nord mais également d’autres régions françaises", a-t-elle précisé.

"Depuis le 1er janvier 2021, grâce au dispositif d’hébergement mis en place par les services de l’État pour les personnes migrantes présentes sur le littoral du département du Nord, 6.170 personnes ont été mises à l’abri dont 2.832 en famille, 49 femmes isolées et 59 mineurs non accompagnés remis aux services de l’aide sociale à l’enfance du département du Nord", a encore indiqué la préfecture du Nord.

Les brigades de la police aux frontières ont démantelé 26 filières d’immigration irrégulière dont 16 filières liées directement aux traversées maritimes depuis le début de l'année, ce qui correspond à 1.197 trafiquants interpellés, a-t-elle précisé.

(Reportage Matthieu Protard, Nicolas Delame et Jean-Stéphane Brosse, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !