La Nasa lance une mission d'essai de déviation d'un astéroïde

La Nasa lance une mission d'essai de déviation d'un astéroïde
La Nasa lance une mission d'essai de déviation d'un astéroïde
Crédit photo © Reuters

par Steve Gorman

LOS ANGELES (Reuters) - Une fusée SpaceX doit décoller de Californie mardi en fin de journée dans le cadre d'une mission d'essai de la Nasa unique en son genre, qui vise à faire dévier un astéroïde afin d'éviter une collision potentiellement fatale pour la Terre.

La mission dénommée Dart (Double Asteroid Redirection Test, test de déviation d'un astéroïde double), vise à tester la capacité de la Nasa à modifier la trajectoire d'un astéroïde avec une force cinétique, en venant faire s'écraser à grande vitesse un vaisseau spatial robotisé sur l'astéroïde et ce faisant le poussant juste assez pour le dévier d'une collision avec la Terre.

La Nasa a sélectionné SpaceX, la société du milliardaire Elon Musk, pour lancer la mission à bord d'une fusée Falcon 9 depuis la base aérienne de Vandenberg en Californie, à environ 250 kilomètres au nord-ouest de Los Angeles.

La fusée devrait décoller à 22h20 mardi soir, heure du Pacifique (7h20 heure de Paris, mercredi). Si le décollage venait à être reporté, la Nasa disposera d'une fenêtre de lancement de 84 jours pour un nouvel essai.

Une fois lancée, la mission Dart voyagera pendant 10 mois jusqu'à sa destination, l'astéroïde Dimorphos, à quelques 11 millions de km de la Terre.

Cet astéroïde, de la taille d'un stade de foot, tourne autour d'un morceau de roche d'environ cinq fois sa taille dans un système astéroïdal binaire dénommé Didymos. Il n'est pas, à l'heure actuelle, sur une trajectoire qui pourrait l'amener à heurter la Terre dans un avenir plus ou moins proche.

Les scientifiques l'ont choisi car sa proximité relative à la Terre et sa configuration en double astéroïde en font un candidat parfait pour observer les résultats de l'impact.

Le coût total du projet serait d'environ 330 millions de dollars (environ 293 millions d'euros).

(Reportage Steve Gorman à Los Angeles; version française Lucinda Langlands-Perry, édité par Jean-Stéphane Brosse)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !