»
»
»
Consultation

La "marée humaine" promise par Mélenchon "n'arrête pas" Macron

La "marée humaine" promise par Mélenchon "n'arrête pas" Macron
Crédit photo © Reuters

SAINT-PETERSBOURG (Reuters) - La "marée populaire" promise le 26 mai par Jean-Luc Mélenchon à Emmanuel Macron "ne nous arrête pas", a déclaré vendredi le chef de l'Etat, qui a dénoncé par ailleurs ceux qui "ne proposent rien au pays" et "veulent la grande violence".

Le chef de file de La France insoumise a appelé à "une marée humaine qui change l'Histoire" pour le rassemblement d'associations, syndicats et partis politiques prévu samedi à Paris contre la politique d'Emmanuel Macron.

"Qu'il la promette, mais ça ne nous arrête pas", a réagi le président lors d'une interview sur BFM TV en marge d'un déplacement en Russie.

"Nous avons mis fin à l'impuissance française, ça fait drôle à certains, mais au fond c'est ça", a-t-il souligné, affirmant sa détermination à poursuivre les réformes.

"Moi j'écoute les gens en permanence", a-t-il fait valoir, assurant de sa "considération" les syndicats de cheminots, notamment, qui désapprouvent la réforme de la SNCF.

"Ecouter les gens, a-t-il poursuivi, ça ne veut pas dire être la girouette de l'opinion publique et donc j'assume de ne pas présider à la lumière des sondages ou des manifestations, parce qu'on a trop fait."

Interrogé sur les manifestants qui ont brûlé mardi à Paris, à l'issue de la manifestation des fonctionnaires, une effigie présidentielle représentée avec une balle dans la tête, Emmanuel Macron a répondu : "Les gens qui font ça manquent de dignité."

"Les gens qui font ça ne proposent rien au pays, ils ne veulent rien, ils veulent la grande violence, je ne me retrouve pas là-dedans."

(Sophie Louet avec Michel Rose à Saint-Petersbourg)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com