Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

La hausse l'emporte en Europe avec le soutien de Wall Street

La hausse l'emporte en Europe avec le soutien de Wall Street
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Londres exceptée, les principales Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, profitant de l'élan donné par Wall Street après un début de séance freiné par le retour des inquiétudes liées à la pandémie de coronavirus.

À Paris, le CAC 40, qui a commencé la journée dans le rouge, gagne en clôture 0,33% (17,59 points) à 5.380,16 points et à Francfort, le Dax a progressé de 0,18% alors qu'à Londres, le FTSE 100, pénalisé par la hausse de la livre sterling, a perdu 0,36% .

L'indice EuroStoxx 50 a pris 0,11%, le FTSEurofirst 300 0,14% et le Stoxx 600 a fini inchangé.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street était bien orientée, le Dow Jones avançait de 0,99%, le Standard & Poor's 500 de 0,89% et le Nasdaq Composite de 0,43%.

Les indices américains profitent entre autres des résultats jugés encourageants de deux poids lourds de la cote, Walt Disney (+1,83%) et Cisco Systems (+6,74%).

Environ 90% des sociétés composant le S&P-500 ont désormais publié leurs comptes trimestriels et plus de 84% d'entre eux ont dépassé les attentes selon les données Refinitiv.

Les annonces de Disney et Cisco l'emportent au moins temporairement, aux yeux des investisseurs américains, sur la dégradation de la situation sanitaire aux Etats-Unis comme en Europe, qui conforte les pronostics prudents des grandes banques centrales en matière de perspectives économiques à court terme.

Après Jerome Powell jeudi, Pablo Hernandez de Cos, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), a ainsi souligné qu'il faudrait du temps avant qu'un vaccin contre le COVID-19 ait un effet bénéfique sur l'économie.

Les avancées du développement de vaccins restent néanmoins le facteur dominant de la semaine boursière qui s'achève, comme le montrent les performances hebdomadaires: le Stoxx 600 a progressé de 5,13% en cinq séances, le CAC 40 de 8,45%. Et selon les données hebdomadaires de Bank of America-EPFR, les fonds d'actions mondiaux ont enregistré 44,5 milliards de dollars d'entrées nette en une semaine, un montant record.

VALEURS

Le secteur bancaire européen a de nouveau brillé, son indice Stoxx prenant 1,17% sur la journée pour porter sa hausse sur la semaine à 16,5%.

L'espagnole Santander a gagné 2,93%, la française Société générale 2,3%, l'italienne Intesa Sanpaolo 0,88%.

Dans l'actualité des résultats, Engie s'est adjugé 3,19% après un point sur ses activités et ses projets de cessions.

Orange a fini en hausse de 0,68% après l'annonce d'une décision du Conseil d'Etat lui donnant raison dans un contentieux avec le fisc, ce qui devrait lui permettre de récupérer quelque 2,2 milliards d'euros.

La plus forte hausse du CAC 40 est pour Renault, qui s'est adjugé 5,74% après un bond de 8,75% de son partenaire Nissan à Tokyo au lendemain de ses résultats semestriels, meilleurs qu'attendu.

LES INDICATEURS DU JOUR

En Europe, le rebond du produit intérieur brut (PIB) de la zone euro au troisième trimestre a été révisé en légère baisse, à 12,6% par rapport aux trois mois précédents.

Aux Etats-Unis, les prix à la production ont augmenté un peu plus qu'attendu en octobre (+0,3% sur un mois, +0,5% sur un an) alors que l'indice de confiance du consommateur accuse un recul inattendu selon les premiers résultats de l'enquête mensuelle de l'université du Michigan

CHANGES

Le dollar est orienté à la baisse (-0,14%), le fait marquant du jour sur le marché des devises étant la hausse du yen et du franc suisse, signe que le regain d'appétit pour le risque marqué du début de semaine s'essouffle.

L'euro en profite pour remonter à 1,1820 dollar, en hausse de 0,14% sur la journée mais en repli de 0,46% sur la semaine.

TAUX

Les rendements obligataires de référence de la zone euro ont fini pratiquement inchangés, restant sous les plus hauts d'un mois atteints en milieu de semaine après les dernières déclarations de dirigeants de la BCE augurant d'une augmentation des achats de titres dès le mois prochain.

Celui du Bund allemand à dix ans, qui était monté mercredi à -0,456%, finit à -0,546% mais affiche quant même une hausse de sept points de base sur la semaine.

Sur le marché américain, les Treasuries à dix ans affichent un rendement de 0,8881%, sans grand changement sur la journée.

PÉTROLE

Le marché pétrolier a creusé ses pertes au fil des heures, les informations sur l'augmentation de la production libyenne et le regain d'inquiétude sur l'impact économique de la deuxième vague de la pandémie favorisant les prises de bénéfice avant le week-end.

Le Brent abandonne 1,56% à 42,85 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cède 2,09% à 40,26 dollars.

Sur la semaine, ils gagnent néanmoins respectivement 8,6% et 8,5% à ce stade.

(Marc Angrand)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !