Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

La hausse des actions se poursuit, l'optimisme domine

La hausse des actions se poursuit, l'optimisme domine
Crédit photo © Reuters

par Marc Angrand

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse en début de séance mercredi, les dernières nouvelles sur le front de la pandémie de coronavirus et des foyers de tension géopolitique en Asie ne suffisant pas à remettre en cause le sentiment dominant d'optimisme pour la reprise économique.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,91% à 4.997,73 points à 08h00 GMT. A Londres, le FTSE 100 prend 0,86% et à Francfort, le Dax avance de 0,62%.

L'indice EuroStoxx 50 est en hausse de 0,71%, le FTSEurofirst 300 de 0,75% et le Stoxx 600 de 0,64%.

Les actions conservent donc l'élan donné mardi par la bonne surprise du rebond record des ventes au détail aux Etats-Unis mardi, l'évocation d'un plan d'investissement de 1.000 milliards de dollars de l'administration Trump et les déclarations sans surprise de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale.

Les espoirs d'une reprise rapide de l'activité l'emportent ainsi sur les craintes d'une "deuxième vague" de la pandémie.

En Chine, les autorités de Pékin multiplient les mesures de confinement après le recensement de 137 nouveaux cas sur les six derniers jours: plusieurs centaines de vols ont été annulés à l'arrivée et au départ de la capitale, 27 quartiers sont soumis à des mesures de contrôle, et les établissements scolaires restent fermés.

Aux Etats-Unis, le nombre de nouveaux cas d'infection a atteint un niveau record dans six Etats, dont la Floride et le Texas, et le nombre d'hospitalisations est lui aussi en forte hausse.

Les investisseurs continuent par ailleurs de surveiller l'évolution de la situation à la frontière entre Corée du Nord et Corée du Sud, ainsi qu'à la frontière sino-indienne au lendemain d'un accrochage qui a fait 20 morts côté indien.

VALEURS

Une fois de plus, la hausse profite à tous les secteurs en Europe mais plus particulièrement à ceux fortement exposés aux retombées de la pandémie et au rythme de la reprise.

L'indice Stoxx européen de l'immobilier prend ainsi 1,68%, celui des banques 1,34% et celui de la distribution 0,78%.

A Paris, la seule baisse marquée au sein du CAC 40 est pour TechnipFMC (-1,78%) après un repli des cours du pétrole.

Ailleurs en Europe, le britannique Kingfisher, propriétaire de Castorama entre autres, prend 5,26% après un bond de 21,8% sur un an de ses ventes sur le trimestre à mi-juin.

ASIE

A Tokyo, l'indice Nikkei a fini la journée sur un recul de 0,56%, freiné par le regain de tension entre les deux Corées et par le repli des valeurs automobiles après l'annonce d'une baisse des exportations de voitures vers les Etats-Unis en mai.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai a pris 0,14%, le résurgence des cas d'infection à Pékin et les mesures prises pour la freiner ne semblant pas inquiéter outre mesure les investisseurs.

La Bourse de Séoul a elle aussi pris 0,14%, malgré le regain de tension avec le Nord.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les principaux indices américains suggèrent pour l'instant une ouverture en hausse timide après la forte progression de la veille, liée notamment à la hausse sans précédent de 17,7% des ventes au détail aux Etats-Unis en mai.

L'indice Dow Jones a gagné 2,04% à 26.289,98 points. Le S&P-500 a pris 1,90%, à 3.124,74 points et le Nasdaq Composite a avancé de 1,75% à 9.895,87 points. [.NFR]

TAUX

Les rendements de référence de la zone euro sont en hausse de plus de deux points de base, un mouvement logique face à la progression des actions et qu'accentue l'imminence d'importantes adjudications, ce mercredi en Allemagne et jeudi en France.

Celui du Bund allemand à dix ans remonte ainsi à -0,401% et son équivalent français à -0,0232%.

Le dix ans américain, à 0,7496%, conserve quant à lui ses gains de mardi en réaction aux chiffres des ventes au détail aux Etats-Unis.

CHANGES

Le dollar efface une partie de sa hausse de mardi et l'indice qui mesure ses fluctuations face à un panier de devises de référence abandonne 0,11% au lendemain d'une progression de 0,26%.

L'euro se traite autour de 1,1280 dollar.

La livre sterling, elle, est stable face au dollar mais en repli face à l'euro après l'annonce d'un nouveau ralentissement de l'inflation au Royaume-Uni en mai, à 0,5% sur un an, son plus bas niveau depuis juin 2016.

PÉTROLE

Le marché pétrolier se stabilise après le repli du tout début de journée lié à l'annonce par l'American Petroleum Institute (API) d'une nouvelle hausse des stocks de brut, d'essence et de produits distillés aux Etats-Unis la semaine dernière.

Le Brent abandonne 0,2% à 41,04 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cède 0,21% à 38,30 dollars.

(Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !