Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

La franco-iranienne Fariba Adelkhah en liberté provisoire, selon son avocat

La franco-iranienne Fariba Adelkhah en liberté provisoire, selon son avocat

DUBAI (Reuters) - La franco-iranienne Fariba Adelkhah a été mise en liberté provisoire et devra porter un bracelet électronique, a annoncé samedi son avocat sur Twitter sans donner davantage de détails.

Anthropologue et directrice de recherche au Centre de recherches internationales (CERI) de Sciences Po, elle a été arrêtée en juin 2019.

Condamnée en mai à un total de six ans de prison, cinq pour collusion en vue d'attenter à la sécurité nationale et un an supplémentaire pour propagande contre la République islamique, elle a vu sa peine confirmée en appel en juin dernier.

Fariba Adelkhah, qui est âgée de 60 ans, a été arrêtée avec un autre chercheur français, son compagnon Roland Marchal, qui a été libéré en mars dernier.

Son emprisonnement et sa condamnation ont constitué une source de tensions diplomatiques entre Paris et Téhéran, les appels de la France en faveur de sa libération n'ayant pas été jusqu'à présent entendus par les autorités iraniennes.

(Rédaction de Dubai, version française Nicolas Delame)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !