La France reste en retard sur ses objectifs de renouvelables selon un rapport

La France reste en retard sur ses objectifs de renouvelables selon un rapport
La France reste en retard sur ses objectifs de renouvelables selon un rapport
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Le rythme de développement des énergies renouvelables électriques en France en 2022 est resté trop lent pour permettre au pays d'atteindre ses objectifs en la matière, selon un bilan annuel publié mardi.

Pour la filière de l'éolien terrestre, "il se confirme que la progression actuelle n'est pas en phase avec le rythme demandé par la programmation pluriannuelle de l'énergie", souligne le baromètre des énergies renouvelables électriques en France, réalisé par l'association Observ'ER avec la Fédération des collectivités concédantes et régies (FNCCR) et l'Agence de la transition écologique (Ademe).

Pour la filière photovoltaïque, le rythme observé en 2021 et partiellement confirmé en 2022 "permet un rattrapage mais il ne remet pas totalement le secteur dans la bonne trajectoire".

Le baromètre précise que, dans l'éolien terrestre, les capacités installées en France à fin septembre 2022 s'élèvent à près de 20 gigawatts (GW) et que l'atteinte d'un objectif de quelque 24 GW en 2023 semble hors de porté de la filière française. A l'échéance de la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), en 2028, ces capacités s'établiraient à 29,4 GW au rythme actuel au lieu des 33 à 35 GW visés.

Dans le photovoltaïque, avec 15,8 GW de capacités installées à fin septembre, l'observatoire anticipe un niveau de 31,4 GW en 2028 au rythme actuel, contre 35 à 44 GW visés dans la PPE.

Toujours selon le rapport, la part des énergies renouvelables dans la consommation électrique en France devrait s'établir autour de 26% en 2022 contre 25% en 2021.

L'Assemblée nationale a adopté le 10 janvier en première lecture un projet de loi visant à accélérer le développement des énergies renouvelables en France en simplifiant les procédures administratives et en mettant l'accent sur le photovoltaïque et l'éolien en mer.

(Reportage Benjamin Mallet ; édité par Kate Entringer)

click here for restriction
©2023 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !