»
»
»
Consultation

La France prête à envoyer en Espagne sa mission pour l'Aquarius

La France prête à envoyer en Espagne sa mission pour l'Aquarius
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Le ministère de l'Intérieur a confirmé samedi qu'il avait demandé la mise sur pied de la mission de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) visant à identifier en Espagne les passagers de l'Aquarius pouvant bénéficier de l'asile en France.

Cette mission doit encore attendre l'autorisation des autorités espagnoles, précise le communiqué.

"Conformément aux engagements pris par la France jeudi 14 juin, le ministère de l'Intérieur a demandé le déploiement d'une mission de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) à Valence, Espagne, dès que les autorités espagnoles l'autoriseront, afin de permettre l'accueil de personnes débarquées de l'Aquarius qui relèvent de l'asile", peut-on lire.

"L'Ofpra sera chargée d'identifier parmi ces personnes des réfugiés en besoin de protection qui pourront être accueillis sur notre territoire."

Après le refus de l'Italie et de Malte d'accueillir le navire avec 629 migrants recueillis au large de la Libye à son bord, seule l'Espagne a accepté que le bateau de SOS Méditerranée accoste au port de Valence.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avait annoncé jeudi que la France était prête à accepter des passagers de l'Aquarius qui répondraient aux critères du droit d'asile.

Il avait ajouté que cette proposition avait été "accueillie favorablement par l'Espagne".

La proposition française s'apparente aux relocalisations organisées au sein de l'Union européenne à compter de 2015 pour pallier les inégalités d'accueil créées par le règlement Dublin.

Le système de relocalisation a officiellement pris fin à l'automne 2017 mais la Commission européenne a encouragé les Etat membres à continuer d'y participer.

Pour le ministère de l'Intérieur, cette mission de l'Ofpra encourage "une réponse coordonnée entre Etats membres de l'Union européenne sur l'ensemble des enjeux migratoires", conformément à ce qu'Emmanuel Macron a déclaré vendredi après une rencontre avec le président du Conseil italien Giuseppe Conte à Paris.

(Caroline Pailliez, édité par Pierre Sérisier)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com