»
»
»
Consultation

La France présente une candidate à la direction de la FAO

La France présente une candidate à la direction de la FAO

PARIS (Reuters) - La France a présenté lundi la candidature de Catherine Geslain-Lanéelle, ingénieure agronome de formation, à la direction générale de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), une institution que le pays n'a jamais administrée.

C'est une longue campagne qui s'engage puisque l'élection par les 194 pays membres de la FAO aura lieu fin juin 2019, avant expiration du mandat de l'actuel directeur général, le Brésilien José Graziano da Silva, le 31 août suivant.

Le gouvernement français a formalisé cette candidature par le biais de son ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, lors d'une réunion avec ses homologues européens, à Bruxelles.

La France souhaite en effet obtenir un soutien européen unanime pour éviter, comme en 2011, que deux concurrents issus du continent - en l'occurrence un Autrichien et un Espagnol - ne s'affaiblissent l'un l'autre.

Aucun Européen n'a dirigé la FAO depuis le néerlandais Addeke Hendrik Boerma, il y a plus de 40 ans (1968-1975).

Cette organisation, dont le siège est à Rome, a pour mission prioritaire de faire reculer la faim dans le monde.

"Le challenge est très impressionnant et vaut de se lancer dans une campagne d'un an qui va sans aucun doute être difficile, pleine d'obstacles et dont l'issue est de toute évidence incertaine", a déclaré à Reuters Catherine Geslain-Lanéelle.

Elle se présente comme une candidate ouverte au dialogue avec la société civile et consciente de l'importance des enjeux liés au développement durable.

Âgée de 55 ans, la représentante française a fait l'essentiel de sa carrière au ministère de l'Agriculture mais aussi au sein de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) dont elle a assuré la direction exécutive de 2006 à 2013.

Aucun autre postulant ne s'est officiellement déclaré, le dépôt des dossiers n'ouvrant qu'en décembre 2018.

La France est déjà représentée au plus haut niveau dans plusieurs grandes instances internationales, dont l'Unesco, dirigée par l'ex-ministre de la Culture Audrey Azoulay, et le Fonds monétaire international, avec Christine Lagarde.

(Simon Carraud et Sybille de La Hamaide, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com