Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

La Fed va devoir encore agir "dans les prochains mois", dit Brainard

La Fed va devoir encore agir "dans les prochains mois", dit Brainard
Crédit photo © Reuters

par Howard Schneider et Ann Saphir

(Reuters) - La Réserve fédérale (Fed) devra faire de nouveaux efforts "dans les mois à venir" pour aider l'économie américaine à surmonter l'impact de la pandémie due au coronavirus et être à la hauteur de ses nouveaux engagements en faveur d'une croissance plus forte de l'emploi et d'une inflation plus élevée, a déclaré mardi l'une de ses gouverneurs, Lael Brainard.

"Il sera important de donner les moyens nécessaires pour atteindre le plein emploi et une inflation moyenne de 2% sur la durée", a-t-elle dit selon la version écrite de son intervention dans un débat en ligne organisé par la Brookings Institution.

Lael Brainard est la première responsable de la Fed à lier directement la nouvelle stratégie de l'institution à la nécessité de mesures supplémentaires, qui pourrait prendre par exemple la forme d'une augmentation des rachats de titres obligataires.

Certains analystes ont fait valoir que le nouveau "cadre" de la Fed était lacunaire, avec un manque de détails sur ce qu'elle entendait faire pour le mettre en oeuvre, et Lael Brainard a suggéré qu'il fallait y remédier.

"Alors que la reprise risque d'être confrontée à des vents contraires liés au COVID-19 pendant un certain temps dans les mois à venir, il sera important que la politique monétaire passe de stable à accommodante", a-t-elle dit. Cette décision "sera guidée" par la nouvelle stratégie, qui promeut la croissance de l'emploi.

Le calendrier présenté par Lael Brainard prévoit que toute décision de la Fed sur la poursuite de la relance de l'économie ne sera prise qu'après l'élection présidentielle du 3 novembre, tout en reconnaissant que la stratégie dévoilée la semaine dernière commencerait à donner forme à des décisions concrètes.

Lael Brainard a ajouté que les précédentes hausses de taux en période de baisse du chômage et de faible inflation représentaient "une perte d'opportunité injustifiée pour de nombreux Américains".

Soulignant le ralentissement probable de la croissance de l'emploi, Lael Brainard estime que la nouvelle approche de la Réserve fédérale "la mettra dans une position plus forte pour soutenir une reprise complète et opportune".

(Version française Laetitia Volga, édité par Bertrand Boucey)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !