Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

La Fed réaffirme son soutien à l'économie américaine

La Fed réaffirme son soutien à l'économie américaine
Crédit photo © Reuters

par Ann Saphir et Howard Schneider

(Reuters) - La Réserve fédérale des Etats-Unis a laissé mercredi sa politique monétaire inchangée en réaffirmant son engagement à soutenir l'économie américaine face aux dégâts provoqués par la crise du coronavirus.

La banque centrale, qui a maintenu ses taux d'intérêt proches de zéro, comme attendu, a affirmé qu'elle ne toucherait pas à l'objectif de taux des "fed funds" tant que l'économie américaine n'aurait pas absorbé les chocs récents.

La Fed a dit une nouvelle fois qu'elle utiliserait toute la gamme de ses instruments pour soutenir la première économie du monde.

L'institut d'émission a confirmé en outre qu'il était disposé à maintenir ses achats d'obligations "au rythme actuel", soit environ 120 milliards de dollars par mois pour les bons du Trésor et les prêts immobiliers titrisés.

Les indices de Wall Street ont légèrement augmenté leurs gains après le communiqué de la Fed, publié à l'issue de deux jours de réunion de son comité de politique monétaire (FOMC).

Le S&P-500 a encore accru sa progression pour dépasser 1% pendant la conférence de presse du président de la Fed, Jerome Powell, qui a qualifié les perspectives économiques de "très incertaines" et déclaré qu'il faudrait un soutien monétaire et budgétaire prolongé pour assurer la reprise.

La réaction a en revanche été modérée sur le rendement des emprunts d'Etat américains à 10 ans, demeuré stable autour de 0,58%, et sur le dollar, qui n'a que légèrement accentué ses pertes face à un panier de référence pour se rapprocher d'un creux de deux ans.

DES ANNONCES CONFORMES AUX ATTENTES

Jerome Powell s'est inquiété de la recrudescence récente des cas de contamination au coronavirus aux Etats-Unis en disant qu'elle commençait à avoir un impact sur l'activité économique.

Il a également affirmé que le cours de l'économie dépendrait très largement de l'évolution de la pandémie et des mesures prises pour la contenir, laissant ainsi entendre que la Fed pourrait être conduite à en faire davantage si la crise sanitaire s'aggravait.

L'éclatement de la crise en mars a conduit la Fed à réduire l'objectif des "fed funds" de 150 points de base et à mobiliser dans l'urgence plusieurs milliers de milliards de dollars pour soutenir l'économie et les marchés financiers, ce qui a provoqué une envolée de la taille de son bilan.

Le communiqué publié mercredi par la banque centrale et les déclarations de son président ne devraient pas modifier la position des marchés, qui s'attendent à voir la banque centrale déployer de nouvelles mesures à l'issue de sa prochaine réunion, en septembre, ou au cours du second semestre.

"C'est à peu près ce à quoi nous nous attendions", a commenté Stan Shipley, analyste macroéconomique pour Evercore SI.

"Le communiqué important sera celui de septembre, lorsqu'ils donneront des éléments sur le pilotage des anticipations", autrement dit sur la communication par la banque centrale sur l'évolution à attendre de sa politique monétaire, a-t-il ajouté.

(Version française Patrick Vignal)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !