»
»
»
Consultation

La croissance de Veolia s'amplifie au 1er trimestre avec les nouveaux contrats

La croissance de Veolia s'amplifie au 1er trimestre avec les nouveaux contrats

Crédit photo © Reuters

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Veolia a annoncé jeudi une accélération de sa croissance au premier trimestre 2018, tirée par ses nouveaux contrats, et a confirmé l'ensemble de ses objectifs et se disant très confiant pour le reste de l'année.

Le numéro un mondial du traitement de l'eau et des déchets a vu son chiffre d'affaires progresser de 3,7% à 6.419 millions d'euros au cours des trois premiers mois de 2018, la hausse de ses ventes atteignant 7,0% à change constant après +6,3% au quatrième trimestre 2017.

"Les nouvelles activités de Veolia (...) sont les fers de lance de notre croissance", a déclaré lors d'une conférence téléphonique son PDG Antoine Frérot, citant notamment le recyclage des plastiques en boucle fermée, le traitement des déchets toxiques ou encore la production d'énergie à partir de déchets.

Les nouvelles offres du groupe - qui ciblent en particulier les industriels - ont représenté plus de 50% de sa croissance au premier trimestre, a-t-il précisé.

"Nous sommes sur une bonne lancée (...) je suis vraiment confiant sur le reste de l'année", a ajouté Antoine Frérot, soulignant que le groupe venait d'enregistrer son sixième trimestre consécutif de progression soutenue d'activité.

A 10h05, l'action Veolia gagnait 2,92% à 20,28 euros, enregistrant la plus forte hausse du CAC 40 (-0,22%).

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) du groupe est ressorti en ligne avec le consensus mais son résultat opérationnel (Ebit) courant a dépassé les attentes et la tendance reste positive en matière de volumes de déchets, ont relevé dans une note les analystes de Jefferies.

RECLASSEMENT DU GABON EN "ACTIVITÉS NON POURSUIVIES"

Veolia a enregistré à fin mars un résultat net courant part du groupe de 193 millions d'euros (+25,7% en données publiées, +5,7% hors plus-values), un Ebit courant de 448 millions (+4,8%) et un Ebitda de 876 millions (+3,4%).

Selon un consensus réalisé par Inquiry Financial pour Reuters, les analystes attendaient en moyenne un Ebit courant de 436 millions d'euros, un Ebitda de 872 millions et un chiffre d'affaires de 6.297 millions.

L'effet de change, qui a pénalisé les ventes de Veolia à hauteur de 204 millions d'euros au premier trimestre, reflète pour la majeure partie les variations des dollars américain et australien.

Le groupe a en outre classé le Gabon en "activités non poursuivies" après la réquisition de sa filiale locale, pour laquelle Veolia a demandé une conciliation internationale auprès du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI).

Veolia table toujours pour 2018, à change constant, sur la poursuite d'une croissance "soutenue" de son chiffre d'affaires, sur une hausse de son Ebitda supérieure à celle de 2017 et sur des réductions de coûts supérieures à 300 millions d'euros (70 millions au premier trimestre).

Pour 2019, toujours à change constant, Veolia continue de tabler sur une poursuite de la croissance de ses ventes, sur un Ebitda de 3,3 à 3,5 milliards d'euros et sur une hausse de son dividende en ligne avec celle du résultat net courant.

Interrogé sur le processus de vente de la Saur, no3 français de la gestion de l'eau, Antoine Frérot a souligné que Veolia ne serait certainement pas autorisé à acquérir la société, pour des raisons concurrentielles, et qu'il ne pouvait donc pas s'y intéresser.

(Benjamin Mallet, avec Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com