»
»
»
Consultation

La croissance de l'économie japonaise révisée à la hausse au 4e trimestre

La croissance de l'économie japonaise révisée à la hausse au 4e trimestre
Crédit photo © Reuters

TOKYO (Reuters) - L'économie japonaise a progressé au quatrième trimestre 2018 à un rythme plus important qu'estimé au préalable, stimulée par la progression de l'investissement des entreprises après une sévère contraction au trimestre précédent due en partie à des catastrophes naturelles ayant affecté la production des usines.

Malgré la révision à la hausse de la croissance, les économistes s'attendent à un ralentissement de l'économie du fait de l'importante chute des exportations et de la production industrielle dans un contexte de guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

Sur la période octobre-décembre, le produit intérieur brut (PIB) du Japon a augmenté de 1,9% en rythme annualisé, montrent les données révisées publiées vendredi par le gouvernement, alors qu'une première estimation donnait sa progression à 1,4%.

Le consensus des estimations d'économistes recueillies par Reuters était de +1,8%, après une contraction de 2,4% en lecture définitive au troisième trimestre de l'année dernière qui constituait le plus important déclin de l'économie japonaise en plus de quatre ans.

D'un trimestre sur l'autre, le PIB a augmenté de 0,5%, revu à la hausse par rapport à l'estimation initiale (+0,3%) et légèrement supérieur à la prévision médiane à 0,4%.

Selon les données gouvernementales, les investissements productifs ont progressé de 2,7% d'un trimestre sur l'autre, soit leur plus forte progression depuis la période janvier-mars 2015. Cette hausse est légèrement en deçà du consensus des économistes (+2,8%), mais supérieure à la première lecture qui l'établissait à 2,4%.

La consommation privée, qui représente environ 60% du PIB japonais, a augmenté de 0,4% au quatrième trimestre par rapport aux trois mois précédents, soit une hausse moins importante qu'en estimation initiale (+0,6%).

La demande intérieure a ajouté 0,8 point au PIB révisé, contre 0,6 point en première lecture.

D'autres statistiques publiées vendredi montrent que la consommation des ménages a progressé de 2,0% en rythme annualisé en janvier, nettement supérieure à la prévision médiane qui anticipait une contraction de 0,4%, un signal encourageant pour la solidité de la demande intérieure.

(Stanley White; Jean Terzian pour le service français)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com