La Commission européenne veut réduire de moitié l'usage des pesticides

La Commission européenne veut réduire de moitié l'usage des pesticides
La Commission européenne veut réduire de moitié l'usage des pesticides
Crédit photo © Reuters

par Kate Abnett et Francesco Guarascio

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne (CE) a proposé mercredi des objectifs juridiquement contraignants visant à réduire de moitié l'usage des pesticides chimiques dans l'ensemble de l'Union européenne (UE).

La proposition relative à la réparation des habitats obligerait les pays de l'UE à prendre des mesures pour restaurer les écosystèmes dégradés sur au moins 20% des terres de l'UE d'ici 2030 et la totalité d'ici 2050, a déclaré à Reuters Virginijus Sinkevicius, responsable de la politique environnementale de l'UE.

Les propositions prévoient également de réduire de 50% l'utilisation des pesticides chimiques d'ici la fin de la décennie. Ils seront interdits dans les lieux sensibles tels que les parcs publics et les zones protégées.

Une baisse significative de l'utilisation des pesticides pourrait entraîner une baisse des rendements et une hausse des prix des denrées alimentaires, a reconnu un haut fonctionnaire de la CE, mais de nouvelles techniques sont disponibles pour remplacer efficacement les pesticides chimiques sans réduire la production agricole, a-il ajouté.

Dans le cadre de la nouvelle réglementation, les gouvernements devront présenter des rapports réguliers sur les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs.

"Si nous perdons la fertilité des sols, si l'érosion et la dégradation des sols se poursuivent, cela aura un impact majeur sur notre production agricole", a déclaré Virginijus Sinkevicius. L'érosion des sols coûte déjà à l'Europe environ 1,2 milliard d'euros par an en perte de production agricole.

La législation européenne prévoit que les activités économiques telles que l'agriculture ne seront pas interdites sur les terres où des mesures de restauration de la nature sont mises en œuvre.

(Reportage Kate Abnett; version francaise Alizée Degorce, édité par Kate Entringer)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !