La Chine offre son soutien au Kazakhstan pour s'opposer aux "forces extérieures"

La Chine offre son soutien au Kazakhstan pour s'opposer aux "forces extérieures"

PÉKIN, 10 janvier (Reuters) - La Chine se dit prête à renforcer la coopération en matière de "maintien de l'ordre et de sécurité" avec le Kazakhstan et à l'aider à s'opposer à l'ingérence de "forces extérieures", a déclaré lundi le ministre chinois des Affaires étrangères, après les violentes manifestations qui ont secoué le pays voisin la semaine dernière.

"Les troubles récents au Kazakhstan montrent que la situation en Asie centrale est toujours confrontée à de graves défis, et cela prouve une fois de plus que certaines forces extérieures ne veulent pas de la paix et de la tranquillité dans notre région", a dit Wang Yi lors d'un appel au ministre des Affaires étrangères du Kazakhstan, Mukhtar Tileuberdi, selon le ministère chinois.

Des bâtiments publics de plusieurs villes kazakhes ont été attaqués ou incendiés la semaine dernière lors de violentes manifestations contre la hausse des prix du carburant. Le président kazakh Kassim-Jomart Tokaïev a dénoncé lundi une tentative de coup d'Etat.

Selon les experts, la Chine craint que l'instabilité au Kazakhstan, qui n'avait pas connu de troubles similaires depuis son indépendance en 1991, ne menace les importations d'énergie et les projets de développement dans le cadre de son gigantesque programme d'investissements "Ceinture et route".

Pékin s'inquièterait aussi de la sécurité dans la province occidentale du Xinjiang, qui partage une frontière longue de 1.770 kilomètres avec le Kazakhstan. (Reportage Gabriel Crossley et Yew Lun Tian ; version française Dagmarah Mackos, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !