»
»
»
Consultation

La Chine donne un coup de pouce au crédit en abaissant les RO

La Chine donne un coup de pouce au crédit en abaissant les RO
Crédit photo © Reuters

par Kevin Yao et Lusha Zhang

PEKIN (Reuters) - La Banque populaire de Chine (BPC) a annoncé vendredi une nouvelle réduction du coefficient des réserves obligatoires, la cinquième en l'espace d'un an et la première de 2019, dégageant ainsi l'équivalent de 102 milliards d'euros pour stimuler le crédit en période de ralentissement économique.

La santé de la deuxième économie mondiale suscite de plus en plus de préoccupations car elle est exposée à la fois à un tassement de la demande intérieure et à des droits de douane lourds sur ses exportations à destination des Etats-Unis.

Les Bourses ont subi jeudi l'impact d'un avertissement d'Apple sur ses ventes en Chine, tandis qu'une statistique a révélé cette semaine un ralentissement de l'activité manufacturière en décembre pour la première fois depuis plus de deux ans.

Cette diminution de 100 points de base (pdb) des réserves obligatoires (RO) se fera en deux temps.

La BPC a précisé que le coefficient, actuellement fixé à 14,5% pour les grandes banques et à 12,5% pour les autres, serait réduit de 50 pdb à compter du 15 janvier puis de 50 pdb supplémentaires à compter du 25 janvier.

Cette réduction intervient avant les fêtes du Nouvel An chinois, une période qui se traduit souvent par un resserrement de la liquidité.

Cette initiative dégagera en net 800 milliards de yuans (102,2 milliards d'euros), une fois que les banques auront employé une partie des 1.500 milliards de yuans injectés dans le système financier à rembourser des emprunts à long terme arrivés à échéance.

"L'assouplissement monétaire sera encore renforcé dans les mois à venir", observe Capital Economics dans une note d'étude. "Dans la mesure où la croissance du crédit est encore en phase de ralentissement et qu'il faut attendre habituellement six mois avant qu'un retournement du crédit ait des effets sur l'économie, les inquiétudes pour les perspectives économiques de la Chine persisteront encore pendant plusieurs mois".

NOUVEAUX COUPS DE POUCE EN PERSPECTIVE

On s'attendait à ce que la BPC abaisse encore le coefficient des réserves obligatoires, toute une série d'indicateurs économiques ayant révélé ces derniers mois une économie en perte de vitesse.

L'ampleur de la réduction correspond toutefois aux estimations les plus hautes des marchés et le montant net ainsi injecté dans le système financier est le plus élevé des cinq réductions opérées depuis janvier 2018.

Quelques heures auparavant, le Premier ministre Li Keqiang déclarait que la Chine procèderait à une baisse du coefficient des réserves obligatoires (RO) et des taxes et prélèvements, afin, notamment, d'aider les PME.

La banque centrale a dit que la croissance de la Chine restait dans une marge raisonnable et qu'elle continuerait d'appliquer une politique monétaire prudente, sans s'engager dans le déploiement de stimulants puissants.

"Nous maintiendrons une liquidité raisonnable et suffisante ainsi qu'une croissance raisonnable de la monnaie, du crédit et du financement social, stabiliserons l'endettement macroéconomique et rechercherons un équilibre tant interne qu'externe", a-t-elle déclaré.

La croissance de la Chine aurait ralenti autour d'un taux de 6,5% en 2018, ce qui serait conforme à l'objectif du gouvernement chinois, après 6,9% réalisés en 2017.

L'économie pourrait encore décélérer cette année et certains analystes estiment que la croissance n'approcherait plus que 6% en 2019, son niveau le plus faible depuis 1990.

(Marc Joanny et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com