»
»
»
Consultation

La charge de Calmels contre Wauquiez divise des Républicains

La charge de Calmels contre Wauquiez divise des Républicains
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Une atmosphère houleuse a entouré mardi la réunion du bureau politique du parti Les Républicains (LR), où certains ont peu goûté les libertés prises par la "juppéiste" Virginie Calmels vis-à-vis des positions du président Laurent Wauquiez.

Aux dires de plusieurs participants, certains intervenants ont sévèrement reproché à la première vice-présidente du parti sa prise de distance avec la ligne intransigeante défendue par celui qui dirige le parti depuis décembre dernier.

Le débat a notamment porté sur les explications publiquement demandées par Virginie Calmels sur la ligne européenne de sa formation après la publication d'un tract et d'une tribune qui empruntent aux slogans du Front national.

Les députés Eric Ciotti, Fabien Di Filippo et Virginie Duby-Muller ont notamment pris la parole. Parmi les intervenants, certains ont rappelé à l'adjointe au maire de Bordeaux qu'il n'y avait qu'une ligne à respecter, celle du président.

"C'est inadmissible de s'épancher à l'extérieur. Si on a quelque chose à dire, on le dit à l'intérieur", a déclaré un député présent, sous couvert d'anonymat. "Soit elle se plie, soit c'est le divorce".

Plus mesuré, le vice-président de LR Damien Abad a dit la nécessité de faire vivre les sensibilités au sein d'une famille politique plurielle.

"Ni scission ni fronde ni division", a-t-il résumé devant des journalistes à l'Assemblée nationale. "Simplement, il fallait que la glace soit brisée, qu'il y ait un échange en interne, dans un débat qui s'est exprimé parfois avec force."

"Il n'y a aucune source de division mais la volonté de pouvoir exister, peser et surtout bien définir nos lignes politiques et nos méthodes de travail", a-t-il ajouté.

A ses yeux, les lignes "sont conciliables" à LR dans la mesure où existe "un corpus de valeurs sur l'autorité, sur le travail, sur le mérite, qui rassemble tout le monde."

"DE VRAIES INTERROGATIONS"

Alors que certains voient l'adjointe au maire de Bordeaux déjà hors-jeu, il considère que "Virginie Calmels apporte de la fraîcheur, de l'envie dans cette équipe dirigeante".

"C'est une femme indépendante qui a l'habitude de faire bouger les lignes ou les débats. Mais Laurent Wauquiez a raison de rappeler un principe de loyauté qui est de débattre en interne avant de débattre sur la place publique", a-t-il résumé.

Le doute subsiste, cependant, dans une famille politique qui a du mal à se remettre de ses revers électoraux du printemps 2017, comme le juge le député Philippe Gosselin.

"On a l'impression de naviguer à vue, même ici au sein du groupe. On essaie de ne pas jeter d'huile sur le feu, de ne pas tirer contre son camp mais il y a de vraies interrogations", a reconnu cet élu proche de la ligne défendue en interne par la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse.

Signe du malaise au sein de LR, cette dernière devance largement Laurent Wauquiez dans le tableau de bord Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio diffusé mardi.

Valérie Pécresse progresse de neuf points par rapport au mois de mai avec 50% d'opinions favorables, bien loin devant le dirigeant LR qui obtient 32% de bonnes opinions.

Selon son entourage, Laurent Wauquiez doit s'entretenir mercredi avec l'ancien président Nicolas Sarkozy.

Malgré son élection en décembre sur une ligne "droitière", le président de la région Auvergne Rhône-Alpes peine à imprimer sa marque et les membres de son équipe renouvelée.

Ses propositions "ne sont pas crédibles" et il emprunte un chemin "extrémiste", a déploré dimanche au Grand Rendez-Vous Europe 1-CNEWS-Les Echos l'ancien président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, Jean-François Copé.

Hostile à un rapprochement électoral avec le Front national, Laurent Wauquiez a refusé la main récemment tendue par La République en marche en vue des élections municipales de 2020.

(Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com