Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

La campagne Biden appelle l'administration fédérale à formaliser la transition

La campagne Biden appelle l'administration fédérale à formaliser la transition
Crédit photo © Reuters

WASHINGTON (Reuters) - La campagne du président élu Joe Biden a appelé dimanche la directrice des services généraux de l'administration américaine (GSA) à approuver une transition officielle, en dépit du refus du président sortant Donald Trump - qui a nommé en 2017 la directrice des GSA - à concéder la défaite.

Les équipes de Joe Biden ont prévenu que les intérêts des Etats-Unis en matière de sécurité nationale et d'économie dépendaient d'un signal clair que le pays s'engagerait dans une "douce et pacifique passation de pouvoir".

Le candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine du 3 novembre a été déclaré vainqueur par les principales chaînes de télévision américaine samedi, crédité de plus de la majorité des 270 grands électeurs au Collège électoral nécessaire pour être nommé président.

Mais Donald Trump et ses alliés ont fait comprendre que le président républicain sortant n'entendait pas de si tôt concéder la défaite.

Emily Murphy n'a pas encore déterminé qu'il y avait un "clair vainqueur", a déclaré une porte-parole de la cheffe des services généraux de l'administration fédérale, retardant l'accès des équipes de Biden à plusieurs millions de dollars de financements fédéraux et leur capacité à s'entretenir avec des représentants des agences du renseignement et d'autres départements.

La porte-parole a refusé d'indiquer quand une décision pourrait être prise.

Les équipes de Joe Biden ont accès à des espaces de bureaux fédéraux au sein du département du Commerce, comme cela est garanti par la loi consacrée à la transition à la Maison blanche, mais elles ne peuvent disposer de fonds pour les salaires, des consultants et des déplacements sans démarche préalable des GSA, a déclaré Martha Joynt Kumar, directrice du White House Transition Project et auteure d'un livre publié en 2015 sur les passations de pouvoir.

(Andrea Shalal, Jan Wolfe et Trevor Hunnicutt; version française Jean Terzian)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !