»
»
»
Consultation

La BoE essaie de rassurer les banques sur la transition post-Brexit

La BoE essaie de rassurer les banques sur la transition post-Brexit

Crédit photo © Reuters

LONDRES (Reuters) - La Banque d'Angleterre (BoE) a assuré mercredi aux entreprises du secteur financier opérant en Grande-Bretagne que l'accord sur la période de transition post-Brexit leur fournirait un délai pour se préparer aux conséquences de la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.

Bruxelles et Londres sont parvenus la semaine dernière à un accord sur une période de transition de 21 mois après le Brexit en mars 2019, durant laquelle l'accès aux différents marchés ne sera pas modifié.

Certaines banques doutent cependant de la fiabilité de cet accord, qui ne sera pas ratifié par les pays de l'UE avant l'automne et pourrait pâtir d'une éventuelle fièvre politique en Grande-Bretagne à l'approche du Brexit.

Dans une lettre qu'elle leur adresse, la BoE affirme qu'elles peuvent "prévoir d'être en mesure de continuer à poursuivre (leurs) activités durant la période de mise en oeuvre quasiment de la même manière que maintenant".

L'autorité britannique des marchés financiers (FCA) a tenu le même discours mercredi en déclarant que "les entreprises et les fonds bénéficiant actuellement du passeport européen n'ont pas besoin à ce stade de solliciter d'autorisation" pour poursuivre leurs activités en Grande-Bretagne.

Des établissements comme BNP Paribas, Société Générale ou encore Deutsche Bank exercent actuellement en Grande-Bretagne grâce à un passeport européen qui ne sera plus valable dans ce pays après le Brexit.

Les entreprises financières dont les activités européennes sont basées en Grande-Bretagne devront pour leur part récupérer un passeport européen pour exercer dans l'UE après le Brexit.

Stephen Jones, directeur général d'UK Finance, le lobby bancaire et financier en Grande-Bretagne, a dit toujours attendre des garanties de la part de l'UE pour la période de transition.

(Andrew MacAskill et Alistair Smout, avec Emma Rumney; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com