Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

La BCE maintient le statu quo sur fond de hausse de l'euro

La BCE maintient le statu quo sur fond de hausse de l'euro
Crédit photo © Reuters

par Balazs Koranyi et Michelle Adair

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a laissé jeudi sa politique monétaire inchangée mais les signes de faiblesse de la reprise économique et la vigueur de l'euro, qui pèsent sur les anticipations d'inflation, pourraient conduire sa présidente, Christine Lagarde, à ouvrir la voie à de nouvelles mesures d'ici à la fin de l'année.

Le Conseil des gouverneurs "reste prêt à ajuster l'ensemble de ses instruments, de façon adéquate, pour assurer le rapprochement durable de l'inflation par rapport à son objectif, conformément à son engagement en faveur de la symétrie", déclare-t-il dans le communiqué publié à l'issue de sa réunion de rentrée.

Les doutes sur la vigueur de la reprise économique après la chute de 12% du produit intérieur brut (PIB) de la zone euro au deuxième trimestre pourraient le conduire à concrétiser cet engagement d'ici à la fin de l'année en annonçant un renforcement de son dispositif anti-crise.

Au-delà de la résurgence de l'épidémie de coronavirus dans plusieurs pays et de la fragilité du moral des entreprises et des ménages, la banque centrale devrait surtout réagir au basculement en territoire négatif de l'inflation dans la zone euro, une première depuis 2016, qui pourrait entraîner une spirale déflationniste à haut risque.

Cette évolution est compliquée par l'appréciation de l'euro, qui a récemment dépassé 1,20 dollar pour la première fois depuis 2018 après une hausse de 8% depuis le printemps.

Cette hausse de l'euro nuit en effet à la compétitivité des exportateurs de la zone euro et pèse sur l'inflation en faisant baisser les prix des importations.

La monnaie unique a amplifié sa progression face au billet vert après la publication du communiqué pour atteindre 1,1845 dollar.

La présidente de la BCE, Christine Lagarde, devra donc se livrer à un exercice de communication délicat lors de la conférence de presse prévue à partir de 12h30 GMT.

Le Conseil des gouverneurs a, sans surprise, maintenu le taux de la facilité de dépôt à -0,5%, le taux de refinancement à zéro et le taux de la facilité de prêt marginal à 0,25%.

Reprenant la formulation adoptée depuis plusieurs mois déjà, le Conseil précise prévoir "que les taux d'intérêt directeurs de la BCE resteront à leurs niveaux actuels ou à des niveaux plus bas jusqu'à ce qu'il ait constaté que les perspectives d'inflation convergent durablement vers un niveau suffisamment proche de, mais inférieur à 2%".

Parallèlement, la BCE s'engage à poursuivre ses achats de titres sur le marché dans le cadre du "programme d'achats d'urgence face à la pandémie" (pandemic emergency purchase programme, PEPP), dont l'enveloppe totale a été portée en juin de 750 à 1.350 milliards d'euros.

(Version française Marc Angrand)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !