La banque NatWest plaide coupable dans une affaire de blanchiment

La banque NatWest plaide coupable dans une affaire de blanchiment
La banque NatWest plaide coupable dans une affaire de blanchiment
Crédit photo © Reuters

par Iain Withers et Kirstin Ridley

LONDRES (Reuters) - La banque britannique NatWest a plaidé coupable jeudi de manquements dans une affaire de blanchiment de près de 400 millions de livres (470 millions d'euros) et s'expose à une lourde amende.

Natwest, ex-Royal Bank of Scotland, est le premier établissement bancaire britannique à reconnaître de telles défaillances. L'Etat, qui s'est porté à son secours lors de la crise financière de 2008 pour une somme de 45 milliards de livres, contrôle 55% de son capital.

Devant un tribunal de Westminster, à Londres, la banque a plaidé coupable de trois chefs d'accusation, reconnaissant ne pas avoir correctement surveillé les comptes de ses clients entre 2012 et 2016.

L'Autorité de régulation financière britannique (Financial Conduct Authority, FCA), à l'origine des poursuites contre NatWest, accuse la banque de ne pas avoir contrôlé les activités suspectes d'un client qui a déposé environ 365 millions de livres sur ses comptes sur cette période de cinq ans, dont 264 millions en liquide.

"La peine probable est une très lourde amende", a déclaré Clare Montgomery, avocate de la FCA, ajoutant que NatWest pourrait se voir infliger une pénalité d'environ 340 millions de livres. L'amende sera fixée lors d'une prochaine audience, sans doute aux alentours du 7 décembre, a précisé la Cour.

L'autorité de régulation n'a pas engagé de poursuites individuelles contre d'anciens ou actuels employés de l'établissement.

NatWest, première banque britannique pour les services aux entreprises, a déclaré dans un communiqué qu'elle inscrirait une provision le mois prochain dans ses résultats du troisième trimestre dans la perspective de cette sanction.

"Nous regrettons profondément que NatWest n'ait pas effectué de contrôles adéquats et par conséquent empêché une opération de blanchiment d'argent par l'un de nos clients", a déclaré la directrice générale de NatWest, Alison Rose, dans un communiqué.

La banque a déclaré avoir investi 700 millions de livres depuis cinq ans pour mettre en place des systèmes de prévention du blanchiment.

(version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Sophie Louet)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !