La Banque mondiale réduit ses prévisions de croissance pour l'Asie de l'Est-Pacifique

La Banque mondiale réduit ses prévisions de croissance pour l'Asie de l'Est-Pacifique
Crédit photo © Reuters

(Reuters) - La Banque mondiale a revu en baisse jeudi ses prévisions de croissance pour la région Asie de l'Est-Pacifique en 2021, hors Chine, alors que de nombreux pays de la région font face à une hausse des cas de coronavirus, à de nouveaux variants plus contagieux et à des contraintes d'approvisionnement en vaccins.

L'institution prévoit désormais pour la région, sans la Chine donc, une croissance de 4%, contre 4,4% dans sa précédente prévision publiée en mars.

En incluant la Chine, dont le PIB devrait croître de 8,5% en 2021 selon la Banque mondiale, la région devrait connaître une croissance de 7,7% cette année, contre 7,4% précédemment annoncé, a déclaré David Malpass, le président de la Banque mondiale, lors d'une conférence en ligne.

Le rythme des campagnes de vaccination continue de représenter un risque pour les perspectives de reprise car de nombreux pays de la région ne seront probablement pas en mesure de vacciner complètement leur population avant 2024, a expliqué David Malpass.

Le président de la Banque mondiale a dit craindre que les pays en développement ne prennent du retard dans ce qui est devenu une reprise à deux vitesses, les économies avancées affichant un rebond économique plus fort à mesure qu'une proportion plus grande de leur population est entièrement vaccinée.

(Karen Lema et Neil Jerome Morales, version française Laura Marchioro, édité par Jean-Stéphane Brosse)


click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !