L'Ukraine pressentie pour remporter l'Eurovision cette année

L'Ukraine pressentie pour remporter l'Eurovision cette année
L'Ukraine pressentie pour remporter l'Eurovision cette année
Crédit photo © Reuters

par Tara Oakes

TURIN, Italie (Reuters) - Le groupe ukrainien Kalush Orchestra pourrait remporter le concours musical de l'Eurovision qui se tiendra dans la ville italienne de Turin, samedi soir, selon les bookmakers qui parient sur la sympathie du public pour le sort de l'Ukraine.

Kalush Orchestra, qui tire son nom de la ville ukrainienne occidentale de Kalouch, chantera en Ukrainien la chanson "Stefania", qui mêle rap et musique folklorique traditionnelle et rend hommage à la mère du chanteur Oleh Psiuk.

Les bookmakers ont fait du groupe le favori du concours annuel, qui attire près de 200 millions de téléspectateurs pouvant prendre part aux votes avec le jury officiel, en raison du sort de l'Ukraine et son invasion par la Russie en février.

"J'aimerais voir gagner Kalush Orchestra, mais pas à cause de la guerre", a déclaré Maryna Utkina, qui assistait aux demi-finales à Turin cette semaine.

"Je veux voir Kalush Orchestra comme vainqueur à cause de la chanson, parce que la chanson est vraiment belle, elle est vraiment spéciale", a ajouté Maryna Utkina, originaire d'Ukraine et qui habite en Italie depuis trois ans.

Pour le président du fan-club français de l'Organisation générale des amateurs de l'Eurovision (OGAE), Stéphane Chiffre, les questions politiques s'inscrivent dans la longue tradition du concours.

"L'Eurovision a toujours été politique. Il y a toujours eu une histoire entre l'Eurovision et la géopolitique en termes de votes", a-t-il déclaré, ajoutant que la richesse de l'événement se trouve également, et surtout, dans le partage des cultures et des traditions.

La Russie n'a pas été autorisée à présenter de candidat au concours de l'Eurovision cette année.

(Reportage Tara Oakes et Cristiano Corvino à Turin, rédigé par Keith Weir ; version française Dina Kartit, édité par Kate Entringer)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !