L'UE souhaite jouer un rôle plus important en Asie, "théâtre de tensions"

L'UE souhaite jouer un rôle plus important en Asie, "théâtre de tensions"

(Actualise avec déclarations concernant la région Indo-Pacifique)

TOKYO, 12 mai (Reuters) - La présidente de la Commission européenne et le président du Conseil européen ont déclaré jeudi que l'Union européenne (UE) souhaitait jouer un rôle plus important en Asie, qu'ils ont qualifiée de "théâtre de tensions".

Ursula von der Leyen, Charles Michel et Fumio Kishida ont annoncé lors d'une conférence de presse commune à Tokyo qu'ils continueraient à s'entretenir des moyens de renforcer leur partenariat pour sanctionner la Russie après son invasion de l'Ukraine, notamment dans le secteur de l'énergie.

Charles Michel et Ursula von der Leyen ont toutefois indiqué qu'ils étaient conscients des tensions qui existent en Asie, ajoutant que l'UE souhaitait jouer un rôle plus important dans la région.

"L'Indo-Pacifique est une région en plein essor. Il est aussi le théâtre de tensions", a déclaré Ursula von der Leyen. "Prenez la situation dans l'est et le sud de la mer de Chine, et la menace constante de la (Corée du Nord)".

"L'Union européenne souhaite jouer un rôle plus actif dans l'Indo-Pacifique. Nous souhaitons prendre plus de responsabilité dans une région si cruciale pour notre prospérité."

Charles Michel et Ursula von der Leyen se sont également réjouit de la coopération entre l'UE et le Japon, notamment concernant les mesures imposées à la Russie après l'invasion de l'Ukraine.

"Nous saluons la position de plus en plus ferme du Japon à l'égard de la Russie", a dit Ursula von der Leyen au début de l'entretien.

Tokyo s'est joint à l'UE et au Groupe des sept en imposant des sanctions contre la Russie qui ont réduit les capacités d'exportation de pétrole et de gaz de Moscou.

Le Japon est extrêmement dépendant des importations en matière d'énergie, notamment de la Russie. La semaine dernière, Fumio Kishida a déclaré que le Japon interdirait "en principe" le pétrole russe, mais il a été plus réticent à se retirer de certains projets. (Reportage Sakura Murakami et Elaine Lies, rédigé par Kenneth Maxwell; version française Camille Raynaud)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !