»
»
»
Consultation

L'UE prête à composer avec les USA pour éviter une guerre commerciale

L'UE prête à composer avec les USA pour éviter une guerre commerciale

Crédit photo © Reuters

SOFIA (Reuters) - L'Union européenne est prête à négocier une plus grande ouverture de ses marchés aux importations américaines afin d'éviter le déclenchement d'une guerre commerciale avec Washington, ont déclaré jeudi les dirigeants européens.

Donald Trump a annoncé le 8 mars des tarifs douaniers sur les importations d'acier (25%) et d'aluminium (10%) tout en accordant aux Européens une exemption - la dernière, a-t-il prévenu -, jusqu'au 1er juin.

Réunis en Bulgarie, qui préside l'Union européenne jusqu'au 30 juin, pour un sommet avec les Balkans, les dirigeants européens cherchent à trouver un terrain d'entente entre la position de l'Allemagne qui cherche à éviter à tout prix une guerre commerciale et celle de la France qui ne paraît pas disposée à céder aux menaces.

"Nous avons une position commune. Nous voulons une exemption permanente, alors nous serons prêts à discuter de la manière dont nous pourrons les uns et les autres abaisser les obstacles au commerce", a déclaré la chancelière Angela Merkel à la presse.

Les dirigeants européens ont trouvé des points d'accord pour quatre secteurs susceptibles de faire l'objet de discussions avec les Etats-Unis, mais souhaitent qu'une exemption préalable soit accordée aux producteurs européens d'acier et d'aluminium.

"Le préalable à toute discussion avec les Etats-Unis, c’est la levée, sans condition technique ou de temps, des tarifs", a dit le président français, Emmanuel Macron.

A défaut d'une exemption le 1er juin, "on ne peut pas discuter sur quoi que ce soit", a souligné une source à l'Elysée, et les mesures de réplique de l'Union européenne seront déclenchées.

"Nous cherchons des solutions. C'est possible, il y a une marge de manoeuvre. Les accords, hier, sur quatre points, offrent une telle marge", a déclaré pour sa part la présidente lituanienne Dalia Grybauskaite.

Les points d'accord identifiés concernent 1. les produits industriels, marché automobile compris, 2. les appels d'offres gouvernementaux, l'énergie, le gaz naturel liquéfié notamment, 3. la coopération sur les dispositifs de régulation et 4. la réforme de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

"Ces discussions seront fondées sur le principe de la réciprocité, de la compatibilité avec l'OMC en ayant à l'esprit d'éviter une guerre commerciale", a dit un dirigeant européen.

Ces sujets seront vraisemblablement au menu des discussions qu'auront mardi à Bruxelles les ministres européens du Commerce.

La Commission européenne, qui supervise la politique commerciale des 28 membres de l'Union européenne et négocie en leur nom les accords commerciaux, a d'ores et déjà prévenu qu'elle n'hésiterait pas à relever les droits de douane sur les importations de produits américains, motos et whisky notamment.

C'est à cette fin qu'elle a rendu public ce jeudi un projet de disposition prévoyant l'instauration de droits de douane de 25% sur une série d'importations américaines à partir du 20 juin, un taux susceptible de grimper jusqu'à 50% à partir du 23 mars 2021.

L'OMC sera informée de ces projets d'ici vendredi.

(Philip Blenkinsop et Alastair Macdonald, avec Jean-Baptiste Vey et Marine Pennetier à Paris; Nicolas Delame pour le service français, édité par Henri-Pierre André)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com