L'UE pourrait devoir mieux orienter les fonds privés pour la neutralité carbone

L'UE pourrait devoir mieux orienter les fonds privés pour la neutralité carbone
L'UE pourrait devoir mieux orienter les fonds privés pour la neutralité carbone
Crédit photo © Reuters

LONDRES (Reuters) - L'Union européenne (UE) pourrait devoir agir davantage sur les fonds privés pour qu'ils s'orientent vers des investissements durables, sans quoi elle risque de ne pas atteindre ses objectifs économiques de neutralité carbone, selon un document publié mardi.

La Commission européenne a indiqué dans un document de discussion informel que les sources privées devront fournir la majeure partie du financement de la transition vers une économie à faibles émissions.

"Bien qu'il y a des résultats tangibles prometteurs sur le terrain en termes de flux financiers vers des activités qui aident à décarboner notre économie, il n'est pas certain que les tendances actuelles soient suffisantes pour atteindre nos objectifs à long terme", indique le document.

"Des efforts accrus pourraient être nécessaires pour mieux orienter et amplifier l'impact des fonds privés", ajoute le document, sans donner plus de détails.

A lire aussi...Comptage

La Commission européenne n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat.

Le document fait également état de préoccupations concernant les "défis structurels" auxquels est confronté le secteur des services financiers.

Le caractère national des infrastructures de marché, les différences nationales en matière de supervision et d'application, la fiscalité et les lois sur l'insolvabilité semblent "décourager les entreprises d'exploiter le potentiel du marché unique de l'UE", indique le document.

Il demande aux États membres de l'UE de donner leur avis sur les moyens de lever les obstacles à la consolidation dans certains domaines des services financiers.

Le Brexit créant un concurrent de taille pour l'UE, Bruxelles souhaite identifier d'autres domaines financiers sur lesquels elle pourrait agir pour mettre fin à sa "dépendance excessive" à l'égard de fournisseurs de pays tiers susceptibles de "diminuer le poids géopolitique de l'UE".

(Reportage Huw Jones, version française Augustin Turpin, édité par Kate Entringer)

Reuters

©2024 Thomson Reuters, all rights reserved. Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers. Any copying, republication or redistribution of Reuters content, including by framing or similar means, is expressly prohibited without the prior written consent of Thomson Reuters. Thomson Reuters shall not be liable for any errors or delays in content, or for any actions taken in reliance thereon. "Reuters" and the Reuters Logo are trademarks of Thomson Reuters and its affiliated companies.

Plus d'actualités Reuters

Chargement en cours...

Toute l'actualité