»
»
»
Consultation

L'UE inflige 125 millions d'euros d'amende à Altice, qui va faire appel

L'UE inflige 125 millions d'euros d'amende à Altice, qui va faire appel

Crédit photo © Reuters

BRUXELLES/PARIS (Reuters) - La Commission européenne a infligé mardi à Altice une amende de 124,5 millions d'euros pour avoir finalisé sa prise de contrôle de Portugal Telecom avant d'en obtenir l'autorisation officielle en 2015.

Le groupe de médias et de télécoms de Patrick Drahi a fait savoir qu'il ferait appel de cette décision, en faisant valoir qu'il a agi "en accord avec les pratiques bien établies du marché en matière de M&A".

"La décision de la Commission n'affecte pas l'autorisation accordée par la Commission européenne le 20 avril 2015 pour l'acquisition de PT Portugal par Altice", souligne-t-il.

En Bourse, l'action Altice a perdu environ 1% après l'annonce de l'amende. A 12h45, elle ne cède plus que 0,7% à 8,388 euros.

Altice, qui a conclu en décembre 2014 un accord avec le brésilien OI pour lui racheter Portugal Telecom, a notifié son projet à l'exécutif européen en février 2015.

La Commission a donné son feu vert sous conditions à la transaction en avril 2015 mais pour Bruxelles, Altice était en mesure d'exercer une influence déterminante sur l'opérateur portugais avant même que l'opération ne soit notifiée ou autorisée.

"Les entreprises qui vont trop vite en besogne et procèdent à des concentrations avant notification ou autorisation nuisent à l'efficacité de notre système de contrôle des concentrations", a déclaré dans un communiqué la commissaire à la Concurrence Margrethe Vestager.

"C'est ce système qui protège les consommateurs européens de toute concentration susceptible d'entraîner une hausse des prix ou une réduction du choix. L'amende infligée par la Commission à Altice aujourd'hui traduit la gravité de l'infraction et devrait dissuader les autres entreprises d'enfreindre les règles de l'UE en matière de contrôle des concentrations."

Reuters avait rapporté le 18 avril qu'Altice encourait une amende pour avoir violé les règles de l'UE.

"Altice est en désaccord total avec la décision de la Commission", déclare de son côté le groupe dans un communiqué.

"Altice fera appel de la décision de la Commission devant le Tribunal de l'Union européenne pour demander que la décision soit annulée dans sa totalité, ou du moins que la sanction soit réduite de manière significative."

(Foo Yun Chee et Robert-Jan Bartunek à Bruxelles avec Dominique Rodriguez à Paris, édité par Véronique Tison)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com