L'UE cible le patriarche orthodoxe russe dans ses propositions de sanction, dit un diplomate

L'UE cible le patriarche orthodoxe russe dans ses propositions de sanction, dit un diplomate
L'UE cible le patriarche orthodoxe russe dans ses propositions de sanction, dit un diplomate
Crédit photo © Reuters

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a proposé de geler les avoirs du patriarche de l'Église orthodoxe russe Cyrille, a déclaré un diplomate mercredi.

Le patriarche a été ajouté à un projet de liste noire qui comprend déjà des centaines d'officiers militaires et d'hommes d'affaires proches du Kremlin que l'Union européenne accuse de soutenir la guerre en Ukraine.

Cette mesure, qui entraînerait un gel des avoirs et une interdiction de voyager, doit recevoir le soutien des États membres de l'UE pour être adoptée.

Les diplomates européens doivent se réunir cette semaine pour discuter de cette mesure de sanction, qui fait partie d'un train proposé par la Commission européenne mercredi et qui comprend un embargo pétrolier et des restrictions sur les banques russes.

Une première réunion des représentants du bloc s'est terminée mercredi sans qu'aucun accord n'ait été trouvé, principalement en raison des critiques formulées par certains pays à l'encontre de l'embargo pétrolier et d'autres mesures liées au pétrole, ont indiqué des responsables.

Mercredi, l'Église orthodoxe russe a reproché au pape François des propos appelant le patriarche à ne pas devenir l'"enfant de choeur" du Kremlin, déclarant au Vatican que de telles remarques nuiraient au dialogue entre les Églises.

(Reportage Francesco Guarascio; version française Valentine Baldassari, édité par Jean-Michel Bélot)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !