L'UE appelle ses membres à s'accorder sur les arrivées de ressortissants russes à ses frontières

L'UE appelle ses membres à s'accorder sur les arrivées de ressortissants russes à ses frontières
L'UE appelle ses membres à s'accorder sur les arrivées de ressortissants russes à ses frontières
Crédit photo © Reuters

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne devra s'accorder sur une position commune s'agissant des demandes d'entrée des citoyens russes qui fuient leur pays en raison du conflit en Ukraine, a déclaré jeudi la Commission.

La Commission européenne a toutefois précisé que les États membres pourront examiner les demandes au cas par cas, en tenant compte des droits fondamentaux et de la législation relative à la procédure d'asile.

De nombreux Russes tentent de quitter leur pays après que le président Vladimir Poutine a annoncé une mobilisation de 300.000 réservistes mercredi. Au total, un demi-million de personnes sont parties depuis l'invasion de l'Ukraine en février, a noté le porte-parole de la Commission, Peter Stano. 

"Il y a eu des protestations dans un certain nombre de villes à travers la Russie", a-t-il déclaré lors d'un point de presse. "Cela montre que les Russes expriment leur mécontentement."

"En tant qu'Union européenne, en principe, nous sommes solidaires des citoyens russes qui ont le courage et la bravoure de montrer leur opposition à ce que fait le régime, surtout quand il s'agit de cette guerre illégale en Ukraine", a-t-il ajouté.

Lorsqu'il s'agit de demandes d'entrée aux frontières de l'UE, cela "doit être effectué conformément au droit de l'UE", a dit un autre porte-parole.

"Compte tenu de cette situation sans précédent, les États membres examineront ces demandes au cas par cas", a-t-il ajouté.

Un troisième porte-parole a déclaré : "Nous devrons avoir une position commune au niveau de l'UE" étant donné qu'il pourrait y avoir un grand nombre de demandes d'entrée en provenance de Russie.

(Reportage John Chalmers; rédigé par Benoit Van Overstraeten; version française Alizée Degorce, édité par Sophie Louet)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !