Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

L'UE ajoute des clauses sur les variants dans ses contrats pour les vaccins

L'UE ajoute des clauses sur les variants dans ses contrats pour les vaccins
Crédit photo © Reuters

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne s'efforce désormais d'inclure dans ses contrats avec les fabricants de vaccins anti-COVID des clauses lui permettant d'obtenir des versions modifiées susceptibles d'être plus efficaces contre les variants du coronavirus à l'origine de la maladie, a-t-on appris de trois sources européennes.

L'UE, comme le reste du monde, est confrontée à la diffusion rapide de variants plus contagieux du coronavirus, notamment celui apparu en Grande-Bretagne qui, selon des experts, devrait vite devenir prédominant sur le continent.

Dans les nouveaux contrats en négociation avec les fabricants de vaccins, l'UE ajoute des clauses couvrant explicitement les variants, ont dit à Reuters trois responsables européens impliqués dans les discussions avec ces laboratoires.

Ces derniers ont entrepris de tester leurs produits contre les variants connus mais ils travaillent aussi à leur modification pour essayer de renforcer leur efficacité contre les mutations du virus.

D'après l'un des responsables ayant parlé à Reuters, ces clauses permettraient à l'UE de ne pas acheter les vaccins qui ne sont pas efficaces contre les variants les plus répandus et de commander à la place des versions modifiées de ces vaccins. Toutefois, selon cette source, les clauses sont vagues sur la définition des variants et sur les moyens juridiques réels à la disposition de l'UE.

Les indiqué qu'une été deuxième finalisé Pfizer BioNTech 22UAy.DE> pour la fourniture de 300 millions de doses supplémentaires de leur vaccin.

Pfizer et la Commission européenne n'ont pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire.

L'UE souhaite désormais inclure des clauses de ce type dans ses nouveaux contrats d'approvisionnement et réfléchit à une éventuelle modification des contrats existants, ont dit les responsables.

Afin de porter sa réserve de vaccins au-delà des près de 2,3 milliards de doses déjà garanties auprès de six laboratoires, le bloc négocie de nouveaux accords avec Novavax, Valneva et Moderna.

(Francesco Guarascio à Bruxelles et Elvira Pollina à Milan; Version française Bertrand Boucey, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !