L'UE a assez de gaz pour l'hiver, une réforme du marché en réflexion

L'UE a assez de gaz pour l'hiver, une réforme du marché en réflexion
L'UE a assez de gaz pour l'hiver, une réforme du marché en réflexion
Crédit photo © Reuters

BRUXELLES (Reuters) - Les pays de l'Union européenne (UE) disposent de suffisamment de stocks de gaz pour affronter l'hiver mais la flambée des prix démontre la nécessité de développer rapidement des sources d'énergies renouvelables et de réformer le marché du gaz, a déclaré mercredi la commissaire européenne chargée de l'Energie, Kadri Simson.

"Le stockage souterrain du gaz est supérieur à 75% dans toute l'Europe. Ce niveau est inférieur au volume moyen stocké sur 10 ans mais il reste approprié pour couvrir les besoins en période hivernale", a-t-elle déclaré au Parlement européen.

S'exprimant dans le cadre d'un débat sur la flambée des prix du gaz, Kadri Simson a déclaré qu'elle présenterait bientôt un projet de réforme du marché gazier.

"D'ici la fin de l'année, je proposerai une réforme du marché du gaz, et je réexaminerai dans ce contexte les questions relatives au stockage et à la sécurité de l'approvisionnement", a-t-elle déclaré.

Une des pistes de réforme, proposée par l'Espagne, est l'achat conjoint de gaz par l'UE et la constitution d'une réserve stratégique européenne de gaz.

A long terme, la solution pour répondre à la hausse des prix est d'augmenter le volume de production d'énergie renouvelables, mais à court terme les gouvernements de l'UE peuvent apporter une aide financière ciblée aux consommateurs et réduire les taxes sur l'énergie, a estimé Kadri Simson.

La Commission doit présenter la semaine prochaine une liste de mesures conformes à la législation européenne.

"L'Europe doit réagir en prenant rapidement des mesures coordonnées au niveau des États membres, en tirant parti de la force de son marché unique et en se préparant davantage aux crises futures", a-t-elle déclaré. "Nous devons réagir ensemble".

"Nous devons également rester conscients de l'importance de la géopolitique de l'énergie et développer une approche plus stratégique de la politique énergétique extérieure", a-t-elle ajouté.

(Reportage Jan Strupczewski, version française Khadija Adda-Rezig, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !