»
»
»
Consultation

L'Otan sort beaucoup plus forte du sommet de Bruxelles selon Macron

L'Otan sort beaucoup plus forte du sommet de Bruxelles selon Macron

Crédit photo © Reuters

BRUXELLES (Reuters) - Le sommet de l'Otan, qui a été marqué par des critiques acerbes de Donald Trump contre certains de ses partenaires, a permis de réaffirmer l'unité de l'alliance, a estimé jeudi Emmanuel Macron, démentant des informations selon lesquelles le président américain aurait menacé de sortir de l'Otan.

L'Otan "ressort plus forte de ces deux jours, nous avons acté des décisions importantes, réaffirmé une trajectoire budgétaire crédible qui correspond à nos besoins", a déclaré le chef de l'Etat français lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

"Nous sortons plus forts" parce que le président américain, qui n'a pas mâché ses mots depuis son accession au pouvoir en janvier 2017 contre l'Alliance atlantique, "a réaffirmé son engagement et sa volonté d'avoir une Otan forte et c'est une bonne chose", a-t-il ajouté.

La réunion organisée à la dernière minute ce jeudi, sur décision du secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, avait pour but "de mettre tout le monde d'accord" et de reconfirmer l'attachement aux engagements pris en 2014 de consacrer 2% du PIB aux dépenses de défense, a-t-il précisé.

Cet objectif figurait dans la déclaration commune adoptée mercredi par les 29 chefs d'Etat et de gouvernement de l'Alliance mais les nouvelles critiques formulées jeudi matin par le président américain sur Twitter puis lors d'une réunion à huis clos ont apparemment semé le trouble.

"Comme dans tous les sommets, parfois les commentaires, les tweets prennent plus d'importance que ce qui est négocié ou dit ou endossé par les chefs d'Etat ou de gouvernement eux-mêmes dans les déclarations finales", a noté Emmanuel Macron. "J'ai vu le président Trump à l'instant, il était très positif."

"A aucun moment" le président américain n'a menace de sortir de l'Otan, a-t-il poursuivi. "Il sait ce qu'il a endossé" malgré "ses propos ce matin très exigeants".

"LA SÉCURITÉ DE NOS PEUPLES"

Donald Trump a également rappelé lors de ce sommet que les Etats-Unis "ont su trouver l'Otan dans les moments clefs de son histoire" et qu'ils sont "un très grand partenaire", a ajouté Emmanuel Macron.

"Je ne crois qu'une chose", a martelé le président, "le communiqué que nous avons agréé, l'alliance qui est la nôtre, la stratégie que nos défendons et le sérieux que nous portons les uns et les autres, c'est de la sécurité de nos peuples dont nous parlons et nous parlons de nos soldats".

Concernant la demande de Donald Trump de porter les efforts de dépenses à 4% du PIB, le chef de l'Etat français a estimé qu'il ne s'agissait peut-être pas d'une "bonne idée".

Quant au chiffre de 33 milliards de dollars présentés par Donald Trump comme un nouvel engagement pris lors de ce sommet, il "correspond à l'augmentation qui a été actée cette année d'ores et déjà des dépenses et qui ont été confirmés par les Etats membres", a dit Emmanuel Macron.

Le chef de l'Etat a également apporté son soutien à l'Allemagne, accusée par Donald Trump d'être "prisonnière" de la Russie en raison du projet de gazoduc Nord Stream 2 et de tarder à augmenter ses dépenses de défense, soulignant que Paris et Berlin avaient "destins liés" et appelant à se garder des "caricatures".

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com