L'Otan confirme une réunion avec la Russie sur la crise ukrainienne le 12 janvier

L'Otan confirme une réunion avec la Russie sur la crise ukrainienne le 12 janvier
L'Otan confirme une réunion avec la Russie sur la crise ukrainienne le 12 janvier
Crédit photo © Reuters

BRUXELLES (Reuters) - Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a prévu d'organiser la semaine prochaine une réunion spéciale des ambassadeurs des pays alliés avec de hauts responsables russes, afin de dialoguer et d'éviter un conflit ouvert au sujet de l'Ukraine, a déclaré mardi un responsable de l'alliance transatlantique.

L'Otan, préoccupé par le renforcement militaire de la Russie à la frontière ukrainienne, tente depuis des mois d'obtenir une réunion du Conseil Otan-Russie — un format mis à mal depuis un différend lié à l'espionnage en octobre dernier.

Le Conseil Otan-Russie, une instance de consultation créée en 2002, aura lieu à Bruxelles le 12 janvier, après une rencontre entre des responsables américains — notamment la secrétaire d'État adjointe américaine, Wendy Sherman — et russes sur la sécurité prévue le 10 janvier à Genève.

Les discussions se poursuivront le 13 janvier dans le cadre plus large de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), basée à Vienne, comprenant les États-Unis et ses alliés de l'Otan, la Russie, ainsi que l'Ukraine et d'autres anciens États soviétiques.

Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a confirmé la participation du vice-ministre des Affaires étrangères Serguei Ryabkov à la réunion de l'Otan à Bruxelles le 12 janvier, après celle de Genève à laquelle il assistera également.

"Tout dialogue avec la Russie devra se dérouler sur la base de la réciprocité, répondre aux préoccupations de l'Otan concernant les actions de la Russie (...) et se dérouler en consultation avec les partenaires européens de l'Otan", a déclaré le responsable de l'alliance.

Les pays occidentaux s'inquiètent d'une éventuelle invasion de l'Ukraine par la Russie, un projet démenti par Moscou qui réclame pour sa part des garanties que l'Otan mettra un terme à son expansion vers l'est et à sa coopération militaire avec l'Ukraine et la Géorgie.

Le Haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères Josep Borrell s'est envolé mardi pour l'Ukraine pour un voyage de deux jours destiné à soutenir Kiev qui aspire à rejoindre l'Otan.

"L'UE ne peut pas être un spectateur neutre dans les négociations si la Russie veut vraiment discuter de l'architecture de sécurité de l'Europe", a indiqué un porte-parole du bloc européen.

L'Union européenne considère l'Ukraine comme un "partenaire stratégique", a-t-il ajouté.

(Reportage Gabriela Baczynska, avec la contribution de Robin Emmott, version française Dina Kartit, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !