»
»
»
Consultation

L'ordonnance sur l'alimentation présentée le 12 décembre

L'ordonnance sur l'alimentation présentée le 12 décembre
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - L'ordonnance découlant de la loi sur l'alimentation, dite "Egalim", sera présentée mercredi prochain en conseil des ministres, ont annoncé vendredi les ministères de l'Economie et de l'Agriculture.

Le seuil de revente à perte (SRP) des produits concernés sera relevé de 10% à compter du 1er février, par décret, précisent les deux ministères dans un communiqué.

S'agissant de l’encadrement des promotions, l'application de l’encadrement des promotions en valeur à hauteur de 34% se fera à partir du 1er janvier, peut-on encore lire.

Celle concernant l’encadrement des promotions en volume à hauteur de 25% se fera à partir du 1er mars et couvrira l’ensemble des contrats en cours de négociation depuis le 1er décembre 2018.

L'annonce mercredi du report de la présentation de ces ordonnances, initialement prévue cette semaine, avait suscité l'inquiétude de la FNSEA qui réclame une mise en oeuvre rapide de la loi.

Le principal syndicat agricole a salué vendredi dans un communiqué "la prise de conscience et de responsabilité du gouvernement".

"Nous attendons à présent l’ordonnance qui permettra de sanctionner durement les prix abusivement bas, condition indispensable à des relations commerciales rééquilibrées", écrit-il dans un communiqué commun avec les Jeunes agriculteurs (JA).

FNSEA et JA ont appelé à une mobilisation la semaine prochaine "pour dire stop au matraquage" fiscal des agriculteurs et pour que le gouvernement "tienne ses promesses" sur la loi alimentation qui doit notamment permettre de mieux rétribuer les agriculteurs, en rééquilibrant les relations commerciales avec les industriels et les distributeurs.

"Chaque département portera la voix des agriculteurs auprès de leurs parlementaires et de leurs préfets à partir de mardi prochain", ont précisé ces syndicats.

"En aucun cas, il ne s'agit de rejoindre le mouvement des gilets jaunes", ajoutent-ils en référence au mouvement de grogne pour le pouvoir d'achat qui secoue le pays depuis un mois.

(Marine Pennetier avec Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com