»
»
»
Consultation

L'optimisme s'efface, les actions repartent à la baisse

L'optimisme s'efface, les actions repartent à la baisse
Crédit photo © Reuters

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes baissent jeudi en début de séance, l'optimisme sur le commerce étant retombé faute d'avancées concrètes à l'issue des négociations entre Pékin et Washington.

Un indicateur chinois pèse également sur la tendance, pénalisant notamment le secteur automobile.

À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,88% à 4.771,36 points vers 09h20 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,6% et à Londres, le FTSE abandonne 0,41%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,63%, le FTSEurofirst 300 0,5% et le Stoxx 600 0,56%.

Les négociations menées de lundi à mercredi entre Pékin et Washington ont permis de poser les fondations d'une réponse aux préoccupations des deux parties, a déclaré jeudi le ministère chinois du Commerce, décrivant les discussions comme approfondies et détaillées.

Pour autant, peu de résultats concrets ont été annoncé au-delà de l'achat par la Chine d'un "montant substantiel" de produits agricoles et énergétiques, de biens manufacturés et de services aux Etats-Unis.

"Malgré les développements positifs dans les négociations commerciales, le marché n'est toujours pas convaincu que les différends commerciaux entre les Etats-Unis et la Chine vont bientôt se terminer", commente Hiroyuki Ueno, chargé de stratégie chez Sumitomo Mitsui Trust Asset Management.

Un autre élément expliquant la morosité du marché actions est la publication des chiffres de l'inflation en Chine en décembre, qui montrent que les prix à la production ont augmenté à leur rythme annuel le plus lent en plus de deux ans.

Selon Betty Wang, économiste chez ANZ Research, si cette tendance se poursuit, la banque centrale chinoise pourrait mettre en place des mesures de relance plus radicales comme éventuellement une baisse des taux d'intérêt directeurs.

Les investisseurs digèrent par ailleurs les "minutes" de la Réserve fédérale, dont plusieurs responsables ont estimé lors de la réunion monétaire de décembre qu'elle pouvait faire preuve de patience quant aux futures hausses des taux d'intérêt. Quelques uns d'entre eux n'ont pas approuvé le quatrième relèvement du taux des "fed funds" annoncé lors de cette réunion.

Ce compte rendu vient conforter les déclarations apaisantes de Jerome Powell la semaine dernière, qui avaient contribué au rebond de la rentrée.

Dans ce contexte, les investisseurs écouteront l'intervention du président de la Fed devant l'Economic Club de Washington à 17h00 GMT. Toujours dans l'actualité des banques centrales, la BCE publiera le compte rendu de sa dernière réunion de politique monétaire à 12h30 GMT.

VALEURS

Avec le retour de l'aversion pour le risque, le secteur de l'automobile signe la plus forte baisse en Europe (-1,16%), sanctionné par ailleurs par la chute de 8% de l'allemand Osram qui a enregistré un premier trimestre de son exercice sous les attentes en raison notamment d'un ralentissement prononcé de la demande dans l'automobile.

Valeo, Continental et Faurecia abandonnent entre 2,84% et 5%.

Sodexo réduit ses gains à 2% après avoir pris jusqu'à 3,4% dans les premiers échanges. Le numéro deux mondial de la restauration collective a annoncé une croissance organique de ses ventes supérieure aux attentes au premier trimestre mais a averti que le calendrier de ses investissements pèserait sur sa marge d'exploitation au premier semestre, sans modifier ses objectifs financiers annuels.

Le français Fnac Darty enregistre la des plus forte baisse du SBF 120 (-5,2%) après avoir prévenu d'un impact sur son chiffre d'affaires en fin d'année de la crise des "Gilets jaunes".

Porté par un relèvement de recommandation de Morgan Stanley à "surpondérer", l'action Eutelsat gagne 3,89%, en tête du SBF 120 et du Stoxx 600.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a terminé en repli de 1,29%, victime de prises de bénéfices, après avoir gagné 4,37% sur les trois séances précédentes.

Les Bourses chinoises, qui évoluaient en territoire positif à quelques minutes de la clôture, ont terminé en repli, pénalisées entre autres par les chiffres inférieurs aux attentes de l'inflation en Chine.

L'indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale a perdu 0,19% et l'indice SSE composite de la Bourse de Shanghaï a cédé 0,36%.

A WALL STREET

Wall Street a terminé mercredi sur une quatrième hausse consécutive, portée par les espoirs nés des négociations commerciales entre Washington et Pékin, qui ont profité en particulier aux valeurs technologiques. [.NFR]

L'indice Dow Jones a gagné 0,39% et le S&P-500, plus large, a pris 0,41% à 2.584,96 points, enregistrant sa plus longue série haussière depuis près de quatre mois. Le Nasdaq Composite a progressé de 0,87%.

L'indice S&P des technologiques a gagné 1,24%, stimulé par Apple (+1,7%), Microsoft (+1,43%) et les fabricants de semi-conducteurs.

TAUX

Le rendement des Treasuries à dix ans recule d'environ trois points de base à 2,7%, après être monté à un pic de deux semaines la veille grâce aux espoirs sur le commerce.

En Europe, le rendement à 10 ans allemand est quasiment stable à 0,2%.

CHANGES

Aux changes, le dollar reprend timidement des couleurs face à un panier de devises de référence (+0,1%) après être tombé à un plus depuis la mi-octobre alors que Fed s'est montrée plus pragmatique en ce qui concerne le resserrement monétaire.

L'euro abandonne dans le même temps 0,15% autour de 1,1525 dollar.

PÉTROLE

Sur le marché pétrolier, les cours du Brent et du brut léger américain cèdent plus de 1% au lendemain d'une forte progression nourrie par la fin des négociations sur le commerce.

(Avec Yawen Chen et Kevin Yao à Pékin, édité par Patrick Vignal)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com