L'Onu appelle à la fin immédiate des combats en Ethiopie

L'Onu appelle à la fin immédiate des combats en Ethiopie

BOGOTA, 24 novembre (Reuters) - Le secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, a appelé mercredi à la fin immédiate des combats en Ethiopie alors qu'il se trouvait dans la capitale colombienne, Bogota, exhortant les dirigeants éthiopiens à suivre l'exemple de paix de la Colombie.

Antonio Guterres, qui était en visite en Colombie pour marquer le cinquième anniversaire de l'accord de paix entre le gouvernement et les rebelles des Forces armées révolutionnaires (Farc), a appelé à la fin immédiate des hostilités.

"Le processus de paix en Colombie m'inspire aujourd'hui un appel urgent aux protagonistes du conflit en Ethiopie pour un cessez-le-feu inconditionnel et immédiat", a déclaré Antonio Guterres lors d'une allocution conjointe avec le président colombien Ivan Duque.

Le conflit entre les forces gouvernementales et les combattants du Front populaire de libération du Tigré (TPLF) a fait des milliers de morts depuis qu'il a éclaté en novembre 2020.

Antonio Guterres a également exhorté les parlementaires colombiens à ratifier l'Accord d'Escazu, un accord entre les pays d'Amérique latine et des Caraïbes qui consacre la protection des personnes travaillant dans le domaine de l'environnement.

Selon le groupe de défense des droits Global Witness, la Colombie est le pays le plus dangereux au monde pour les défenseurs de l'environnement, avec un nombre record de 65 personnes tuées en 2020. (Reportage Oliver Griffin; version française Camille Raynaud)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !