»
»
»
Consultation

L'oligarque russe Dmitri Rybolovlev inculpé à Monaco

L'oligarque russe Dmitri Rybolovlev inculpé à Monaco
Crédit photo © Reuters

NICE (Reuters) - Le propriétaire russe de l’AS Monaco, Dmitri Rybolovlev, a été inculpé par un juge d’instruction monégasque ce mercredi, a déclaré à Reuters le procureur général de Monaco Sylvie Petit-Leclair.

L’homme d’affaires fait face à des accusations de trafic d’influence actif, corruption active, recel de violation du secret professionnel de l’enquête et/ou de l’instruction.

Il a été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de rencontrer les autres personnes impliquées dans le dossier, précise le procureur général.

Dmitri Rybolovlev avait été convoqué devant le juge puis placé en garde à vue mardi matin dans le cadre d’une information judiciaire contre X, un volet judiciaire parmi d’autres lié à la tentaculaire affaire qui l’oppose au marchand d’art suisse Yves Bouvier.

Plusieurs perquisitions ont également été menées durant les dernières vingt-quatre heures.

Outre Dmitri Rybolovlev, quatre autres personnes ont été inculpées et remises en liberté sous contrôle judiciaire ce mercredi a indiqué la magistrate.

Il s'agit, entre autres, de son avocate, Tetiana Bersheda, et de l'ancien directeur des services judiciaires de la cité-Etat, Philippe Narmino, qui avait démissionné le 14 septembre après des révélations du Monde sur des relations potentiellement troubles entre la justice monégasque et l'homme d'affaires.

Philippe Narmino fait face à des accusations de trafic d’influence actif, trafic d’influence passif, corruption passive, violation du secret professionnel de l’enquête et/ou de l’instruction. Sa femme et son fils font également partie des personnes inculpées.

"Nous rappelons que l’inculpation, équivalente en droit monégasque à la mise en examen en droit français, est un statut octroyé à une personne lorsque le juge considère qu’il existe contre elle des indices suffisants", ont déclaré par communiqué les avocats du milliardaire, Hervé Temime et Thomas Giaccardi.

"Il ne s’agit en aucun cas de charges justifiant d’un procès, et encore moins de preuves pouvant conduire à une condamnation."

Contacté par Reuters, un autre de ses avocats à Moscou avait appelé mardi soir à un strict respect de la présomption d'innocence et rappelé que l'affaire, fondée sur des informations saisies sur le téléphone d'un des défenseurs de Dmitri Rybolovlev, faisait l'objet d'un recours devant la Cour de cassation de Monaco.

(Matthias Galante, édité par Yves Clarisse et Caroline Pailliez)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com