Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

L'Italie prolonge les restrictions de déplacements, sa campagne vaccinale pourrait évoluer

L'Italie prolonge les restrictions de déplacements, sa campagne vaccinale pourrait évoluer
Crédit photo © Reuters

ROME (Reuters) - Le gouvernement italien a annoncé lundi qu'il étendait l'interdiction de déplacements non-essentiels entre régions jusqu'au 27 mars, dans l'espoir de ralentir la propagation de variants hautement contagieux du coronavirus.

Des responsables ont également indiqué que le ministère de la Santé accélérerait probablement ses efforts en matière de vaccination en exhortant les régions italiennes à utiliser toutes les doses à leur disposition plutôt que de les conserver pour les secondes injections.

Mise en vigueur juste avant Noël, l'interdiction des déplacements entre régions était censée prendre fin le 25 février, mais les responsables craignent qu'un éventuel relâchement des mesures entraîne une résurgence des contaminations au variant dit "britannique".

Les premières mesures du nouveau président du Conseil italien Mario Dragui concernent également les visites aux proches: pas plus de deux adultes invités en même temps.

Aucune visite n'est autorisée dans les "zones rouges" où les restrictions les plus strictes sont en place. Si aucune région n'est considérée comme étant "rouge", quelques provinces, villes et villages le sont néanmoins.

Bien que le bilan d'infections quotidiennes soit passé de 40.000 en novembre à 15.000 actuellement, le taux d'infection progresse légèrement dans certaines zones du pays et plusieurs centaines de morts liées au COVID-19 sont encore recensées chaque jour.

Le bilan des décès s'élève en effet à 95.718, soit le deuxième bilan le plus élevé d'Europe juste après le Royaume-Uni, et le septième à l'échelle mondiale.

Comme ses voisins européens, l'Italie a entamé sa campagne vaccinale anti-COVID-19 fin décembre, et a depuis administré 3,5 millions de doses.

Selon le journal La Stampa, Mario Dragui serait prêt à poursuivre une vaccination de masse en utilisant toutes les doses disponibles. Les représentants du gouvernement ont confirmé la probabilité d'une telle annonce mais n'ont pas donné de calendrier précis.

(Crispian Balmer, version française Lucinda Langlands-Perry, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !