L'Iran échappe aux réprimandes à l'AIEA malgré son manque de coopération

L'Iran échappe aux réprimandes à l'AIEA malgré son manque de coopération
L'Iran échappe aux réprimandes à l'AIEA malgré son manque de coopération
Crédit photo © Reuters

VIENNE (Reuters) - Les puissances occidentales ont renoncé lundi à présenter à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) une résolution critiquant l'attitude de l'Iran, Téhéran ayant accepté de prolonger la surveillance de certaines activités nucléaires sans pour autant fournir toutes les explications demandées.

La décision prise par les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne de ne pas présenter un projet de résolution lors de la réunion cette semaine du conseil des gouverneurs de l'AIEA évite une nouvelle escalade avec l'Iran, qui aurait compromis la reprise de négociations sur son programme nucléaire.

Lors d'une visite à Téhéran qualifiée de "constructive" ce week-end, le chef de l'AIEA, Rafael Grossi, a conclu un accord portant sur la maintenance des caméras de surveillance des installations nucléaires iraniennes, qui va permettre aux inspecteurs de remplacer les disques durs deux semaines après la date prévue.

Rafael Grossi a souligné dimanche que cet accord avait permis de résoudre le "problème le plus urgent" entre l'AIEA et Téhéran.

Il a en revanche indiqué lundi que l'Iran ne s'était pas engagé à fournir d'explications sur la présence de traces d'uranium sur plusieurs sites non déclarés. "On ne m'a fait aucune promesse", a-t-il dit pendant une conférence de presse, avant de nouveaux échanges à ce sujet pendant la réunion à Vienne cette semaine.

(Reportage François Murphy, version française Tangi Salaün)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !