L'Iran au menu d'une réunion entre représentants US et israéliens

L'Iran au menu d'une réunion entre représentants US et israéliens
L'Iran au menu d'une réunion entre représentants US et israéliens
Crédit photo © Reuters

par Matt Spetalnick et Steve Holland

WASHINGTON (Reuters) - De hauts représentants américains doivent déclarer ce mardi à leurs homologues israéliens que l'administration du président Joe Biden reste engagée à dialoguer avec l'Iran, mais qu'elle est disposée si nécessaire à poursuivre d'"autres voies" pour s'assurer que Téhéran ne se dote pas de l'arme nucléaire.

La visite à Washington d'une délégation menée par le conseiller à la sécurité nationale israélienne, Eyal Hulata, va permettre aux deux alliés de partager des renseignements et de développer une "analyse de base" sur l'état des avancées du programme nucléaire iranien, a dit un haut représentant américain.

S'exprimant sous couvert d'anonymat, ce représentant a déclaré que, d'après des experts américains, l'Iran pourrait parvenir en quelques mois seulement à une avancée "majeure" dans son programme nucléaire - disposer de suffisamment d'uranium enrichi pour fabriquer une bombe nucléaire.

Ce délai était estimé à environ 12 mois avant que l'ancien président américain Donald Trump retire en 2018 les Etats-Unis de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien, a-t-il ajouté.

"Evidemment, c'est très alarmant", a dit le représentant à des journalistes en amont de l'entretien entre le conseiller à la sécurité nationale de la Maison blanche, Jake Sullivan, et Eyal Hulata.

L'Iran dément vouloir produire des armes nucléaires.

Faisant écho aux propos tenus par Joe Biden lors de la visite du Premier ministre israélien Naftali Bennett en août, le représentant américain a déclaré que Washington restait "bien sûr engagé à une voie diplomatique".

"Mais évidemment, si cela ne marche pas, il y a d'autres voies à suivre, et nous sommes pleinement engagés à garantir que l'Iran ne développe jamais d'arme nucléaire", a-t-il poursuivi.

Interrogé sur un éventuel recours à des options militaires, le représentant s'est contenté de dire que les Etats-Unis étaient "préparés à prendre les mesures nécessaires", sans étayer son propos.

(Reportage Matt Spetalnick et Steve Holland; version française Jean Terzian)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !