Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

L'imam de la grande mosquée de Toulouse mis en examen

L'imam de la grande mosquée de Toulouse mis en examen

TOULOUSE (Reuters) - L'imam de la grande mosquée de Toulouse, Mohamed Tataï, a été mis en examen cette semaine pour provocation à la haine ou à la violence, a-t-on appris vendredi auprès du procureur de la République de Toulouse, Dominique Alzeari. 

Le parquet avait été saisi le 28 juin par le préfet de Haute-Garonne d'un "signalement de faits susceptibles de constituer le délit d'incitation à la haine relativement à des propos tenus à l'occasion d'un prêche en langue arabe".

Les propos de l'imam avaient été enregistrés sur vidéo dans une salle de prière en décembre 2017 et diffusés sur internet.

Mohamed Tataï est notamment accusé d'avoir cité un hadith – une parole du prophète Mohamed – dans lequel il était question de tuer les juifs.

Dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte fin juin par le parquet de Toulouse et confiée à la police judiciaire, le contenu et les modalités du prêche ont été vérifiés et les propos du religieux traduits par un interprète assermenté.

Interrogé par des médias locaux sur son prêche controversé, l'imam s'est excusé auprès de la communauté juive en expliquant que ses propos avaient été sortis de leur contexte.

Le parquet avait pour sa part requis en septembre l'ouverture d'une information judiciaire pour "provocation publique, par parole et au moyen de communication au public par voie électronique, à la haine ou à la violence".

La grande mosquée de Toulouse a été inaugurée le 23 juin dernier après 13 ans de travaux. D'une capacité de 3.000 fidèles, ce qui en fait le plus grand lieu de culte musulman de la ville, elle a coûté 5,5 millions d'euros.

(Johanna Decorse, édité par Emmanuel Jarry)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com